Skip to main content

TI welcomes the release of Moroccan army whistleblower, Captain Mustapha Adib (French)

Cher ami,

L' Observatoire pour la protection des défenseurs de droits de l'Homme (programme conjoint de l'OMCT et de la FIDH), Avocats sans frontières - Belgique, et Transparency International se réjouissent de votre libération après ces deux ans et demi de détention arbitraire. Si nous saluons positivement la fin de cette injuste incarcération, nous déplorons que cette libération n'intervienne qu'à la fin de la peine qui vous a été infligée ; comme nous ne pouvons que déplorons que les autorités marocaines aient été sourdes aux nombreux appels qui leur ont été adressés tout au long de votre détention, dénonçant le caractère arbitraire de votre détention et réclamant votre libération.

Pour leur part, l'Observatoire et Avocats sans Frontières-Belgique ont mené conjointement plusieurs missions d'observation judiciaire à l'occasion de votre procès. Le 19 avril 2001, ils saisissaient le Groupe de travail sur la détention arbitaire des Nations unies de votre cas. Dans son avis rendu public le 10 janvier 2002, le Groupe de travail relayait nos préocupations en déclarant que " la privation de liberté de Mustapha Adib est arbitraire, car elle est contraire aux articles 9 et 10 de la Déclaration universelle des droits de l'Homme et aux articles 9 et 14 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques ", dispositions qui affirment le droit à un procès juste et équitable. Le Groupe de travail a demandé au gouvernement marocain de " prendre les mesures nécessaires pour remédier à la situation et la rendre conforme aux normes et aux principes énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l'Homme et dans le pacte international sur les droits civils et politiques ". En ces termes, il demandait votre libération. Nous regrettons que les autorités marocaines n'aient pas tenu compte de cet appel.

L'Observatoire pour la protection des défenseurs de droits de l'Homme, Avocats sans frontières - Belgique et Transparency International espèrent qu'il sera possible de réviser ce jugement inique de manière à ce que vous soyez pleinement réintégré dans vos droits et réhabilité publiquement.

Nous saluons votre combat contre la corruption et nous vous réaffirmons notre soutien.

Veuillez croire, cher ami, en notre considération fraternelle.

Eric SOTTAS

Directeur de l'OMCT

Sidiki KABA

Président de la FIDH

Marc NEVE

Directeur de ASF-Belgique

Roslyn Hees

Directrice exécutive de TI


For any press enquiries please contact

FIDH : Driss El Yazami, Tel: +33-1-4928 5775
ASF : Caroline Stainier, Tel: +32-2-223 3654
TI: Jana Kotalik , Tel: +49-30-3438 2019

Avocats Sans Frontières asbl
Advocaten zonder Grenzen vzw
Rue de l’Enseignement 91 Onderrichtstraat
Bruxelles 1000 Brussel - Belgique - Belgiê
Tel : 00 32 (0) 2 223.36.54
Fax : 00 32 (0) 2 223.36.14
E-mail: info@asf.be
Internet: http://www.asf.be


L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme

FIDH : 17, passage de la Main d’Or
75011 Paris - France
Tél. : (33-1) 4355 2518 - (33-1) 4355 1880

OMCT : Case postale 21 - 8 rue du Vieux-Billard
CF-1211 Genève 8-Suisse
Tel: (412 - 2)809 49 39
Fax : (412 - 2)809 49 29
E-mails : fidh@fidh.org - omct@omct.org