Skip to main content

l’Association Nigérienne de Lutte contre la Corruption soutient sans réserve le Syndicat Autonome des Magistrats du Niger

Dans son point de presse du 27 Mars 2014, le Syndicat Autonome des Magistrats du Niger (SAMAN) faisait état :

  1. de refus d’obéir à une décision de justice devenue définitive
  2. de l’immixtion du pouvoir exécutif dans de nombreuses affaires impliquant des hommes politiques notamment à Nguigmi (Région de Diffa) et dans l’affaire de spéculations foncières dans le Département de Kollo
  3. Le refus de transmettre à l’Assemblée Nationale les requêtes de levée d’immunité et la mise en accusation respectivement d certains parlementaires et ministres aux fins d’être entendus par la Justice
  4. L’entrave faite par un parlementaire à l’exercice de la Justice

Face à tous ces comportements, de nature à affaiblir la Justice, à promouvoir l’impunité et à nuire à la Démocratie et à ‘Etat de Droit au Niger.

Le Bureau Exécutif National de l’Association Nigérienne de Lutte contre la Corruption, Section de Transparency International (BEN/ANLC-TI) soutient sans réserve le Syndicat Autonome des Magistrats du Niger (SAMAN) et l’encourage à poursuivre son combat contre l’impunité et pour le respect de la Justice seul rempart contre l’arbitraire et l’injustice.

Lance un appel au président de la République, Magistrat Suprême, garant de l’Ordre Constitutionnel, afin qu’il fasse respecter la Constitution que le peuple s’est librement donnée et pour faire respecter le principe de la séparation du Pouvoir, de l’Indépendance de la justice et l’égalité de tous les citoyens et citoyennes devant la Loi.

Fait à Niamey le 31 Mars 2014

Pour le BEN/ANLC-TI

La Présidente

Mme BAGNAN Aïssata FALL


For any press enquiries please contact

Saran Koly
Communications Coordinator Africa
T: +49 30 34 38 20 690
E: skoly@transparency.org