Skip to main content

Transparency International condamne l’arrestation de responsables de la société civile au Zimbabwe

Arrestation arbitraire du Président de TI-Zimbabwe John Makumbe une ‘atteinte dangereuse aux libertés civiques’, d’après la coalition anti-corruption

Transparency International (TI) condamne l'arrestation par les autorités zimbabwéennes du Président de son antenne au Zimbabwe, John Makumbe, qui a été appréhendé par la police au cours d'une réunion pacifique de responsables de la société civile et d'organisations syndicales le 18 novembre à Harare. Makumbe figurait parmi un certain nombre de responsables de la société civile zimbabwéenne arrêtés par la police. Le 19 novembre, il a été gardé à vue sans connaître les charges portées contre lui.

" Les arrestations constituent une atteinte dangereuse aux libertés civiques et une escalade du traitement hostile infligé aux représentants de la société civile par les autorités du Zimbabwe ", a déclaré Peter Eigen, Président de Transparency International, la plus grande organisation internationale non gouvernementale engagée dans la lutte contre la corruption dans le monde entier. " Sans liberté d'expression et d'assemblée pacifique, la corruption et l'abus de pouvoir continueront de freiner le développement et la prospérité du peuple du Zimbabwe ", a poursuivi Eigen en s'adressant ce jour au Forum Mondial de l'OCDE sur l'Investissement International à Johannesburg (Afrique du Sud).

John Makumbe, un membre du conseil international de TI et un éminent politologue et militant des droits de l'homme, a été arrêté pendant que la police anti-émeutes dispersait des manifestations pacifiques contre la politique économique du gouvernement du Président Robert Mugabe à Harare et dans d'autres villes le 18 novembre. Makumbe rentrait à peine d'une réunion du conseil d'administration international de TI tenue à Berlin (Allemagne) et prenait part à la réunion d'Harare en tant que l'un des responsables de la Coalition contre la Crise au Zimbabwe, dont TI-Zimbabwe est membre.

Des messages émanant de membres de TI parviennent du monde entier pour exprimer leur préoccupation au sujet de la sécurité de John Makumbe qui avait également été arbitrairement mis en détention au début de cette année, alors que des forces armées de la police empêchaient la tenue d'une réunion de groupes de la société civile dans une église d'Harare le 13 février. A cette occasion, Makumbe avait été agressé par la police, blessé à la tête, détenu avant d'être relâché le 14 février.


For any press enquiries please contact

Berlin:
Jeff Lovitt
Tel : +49-30-3438 2061
Fax: +49-30-3470 3912
Email: press@transparency.org

Harare:
Andrew Nongogo
Executive Director TI Zimbabwe
Tel: +263 4793 246
Email: tizdir@mweb.co.zw