Transparency met en garde contre les réformes constitutionnelles pour rester au pouvoir au Congo

Issued by Transparency International Secretariat



Au moment où le peuple du Congo Brazzaville est appelé aux urnes dans un référendum pour supprimer les limites de mandats et de l'âge à la présidence de la République, Transparency International met en garde les dirigeants politiques contre des changements de  constitution visant le maintien au pouvoir de dirigeants  et l’absence d’une commission électorale indépendante pour assurer la transparence des élections.

Cette décision intervient au moment où des manifestants et la classe politique qui s’expriment contre le gouvernement et le président sont arrêtés et emprisonnés.

"Le gouvernement doit préserver la liberté d'expression, le rôle de la société civile est plus que crucial à ce moment décisif pour la République du Congo. Peu importe la popularité d'un président, la volonté de changer la constitution est trop souvent le reflet de l'échec même du modèle de gouvernance et de la volonté de s’accrocher au pouvoir par des élites retranchées», a déclaré Chantal Uwimana, Directrice régional pour l'Afrique à Transparency International.

Une action similaire au Burkina Faso afin de permettre à son président de briguer un troisième mandat a incité des manifestations violentes et un coup d'État avant que l'ordre constitutionnel ne soit rétabli.

« La manipulation et l'instrumentalisation de la loi fondamentale vont créer un précédent négatif pour l'avenir démocratique du pays et remettre  en cause le consensus républicain issu de la fin de la guerre de 1997 », a déclaré Christian Mounzeo de la RPDH, le Contact National de Transparency International au Congo Brazzaville.

La RPDH et ses partenaires, qui se sont réunis sous la plate-forme «Tournons la page» (TLP-Congo), dénoncent  le fait qu'il n'y a pas de commission électorale indépendante, des listes les électorales fiables  en place et un consensus national  pour tenir et surveiller un référendum juste et crédible.

« Il serait aberrant de suggérer que la volonté du peuple sera respectée tandis que le système de vote manque de transparence », a ajouté Christian Mounzeo de la RPDH.

Transparency International est particulièrement préoccupée par les récentes arrestations des manifestants par l'armée, la police et services de renseignement y compris les détentions arbitraires sans mandat judiciaire, ainsi que les restrictions de la liberté de manifester en instrumentalisant la justice.

Le déploiement des forces de sécurité, notamment l'armée au cours des manifestations citoyennes autorisées, est une démonstration de force pour intimider le peuple et empêcher toute manifestation contre le changement constitutionnel, même au cours d'une période de campagne référendaire.

Transparency International met en garde sur les risques de « coup d'état constitutionnel  », ce qui constitue une menace pour la paix au Congo et dans la sous-région. La communauté internationale doit faire appel au respect de la constitution pour éviter l'instabilité qui a eu lieu au Burundi et au Burkina Faso.


For any press enquiries please contact

Christian Mounzeo
Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH)
T: +242053583577, +24205595 52 46
E: .(JavaScript must be enabled to view this email address), .(JavaScript must be enabled to view this email address)

Chris Sanders
Transparency International
T: +49 30 3438 20 666
E: .(JavaScript must be enabled to view this email address)

Latest

Support Transparency International

Apply Now for Transparency International School on Integrity!

Apply today for the Transparency School 2018 and spend an insightful week with anti-corruption enthusiasts from all over the world!

Blog: Making Summits Meaningful: A How to Guide for Heads of Government

Heads of Government spend a lot of time in glitzy international summits. World leaders shouldn't fly around the world just for a photo op or to announce new commitments they have no intention of keeping. Here's is a how-to guide for Heads of Government to make summits meaningful.

While the G20 drags its feet, the corrupt continue to benefit from anonymous company ownership

The corrupt don’t like paper trails, they like secrecy. What better way to hide corrupt activity than with a secret company or trust as a front? You can anonymously open bank accounts, make transfers and launder dirty money. If the company is not registered in your name, it can't always be traced back to you.

Urging leaders to act against corruption in the Americas

The hot topic at the 2018 Summit of the Americas is how governments can combat corruption at the highest levels across North and South America.

The impact of land corruption on women: insights from Africa

As part of International Women’s Day, Transparency International is launching the Women, Land and Corruption resource book. This is a collection of unique articles and research findings that describe and analyse the prevalence of land corruption in Africa – and its disproportionate effect on women – presented together with innovative responses from organisations across the continent.

Passport dealers of Europe: navigating the Golden Visa market

Coast or mountains? Real estate or business investment? Want your money back in five years? If you're rich, there are an array of options for European ‘Golden Visas’ at your fingertips, each granting EU residence or citizenship rights.

How the G20 can make state-owned enterprises champions of integrity

For the first time in its presidency of the G20, Argentina is hosting country representatives from across the globe to address the best ways of curtailing corruption and promoting integrity in state-owned enterprises (SOEs).

Europe and Central Asia: More civil engagement needed (Part II)

As follow-up to the regional analysis of Eastern Europe and Central Asia, additional examples from Albania, Kosovo and Georgia highlight the need for more progress in anti-corruption efforts in these countries and across the region.

Lutte contre la corruption en Afrique: Du bon et du moins bon

La publication de la dernière édition de l’Indice de perception de la corruption (IPC) offre un bon point de repère pour situer les efforts de lutte contre la corruption que l’Union africaine (UA) poursuivra tout au long de 2018

Social Media

Follow us on Social Media

Would you like to know more?

Sign up to stay informed about corruption news and our work around the world