Transparency International demande la liberation immediate de Paul Eric Kingue du Cameroun

Issued by Transparency International Secretariat



Transparency International demande aux autorités camerounaises de prendre des mesures immédiates pour libérer Paul Eric Kingué de Njombe Penja après plus de sept ans d'emprisonnement illégal.

En 2007, Kingué accusa la branche camerounaise d’un producteur français de bananes, Plantations du Haut Penja, de fraude fiscale. Après des manifestations à Njombe Penja, le district de l'ouest du Cameroun où il a été élu maire, Kingué a été arrêté en février 2008 et accusé d'avoir orchestré ces manifestations.

« Pourquoi ce courageux combattant de la corruption qui ose demander des comptes aux puissants est-il traité comme un criminel ? Le système judiciaire camerounais devrait immédiatement libérer cet activiste essentiel pour les droits des peuples et des travailleurs », a déclaré José Ugaz, Président de Transparency International.

Transparency International et sa section au Cameroun exigent sa libération,  aux côtés d’autres  organisations, dont la Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme (FIDH).

Il est largement admis que les accusations contre Kingué de « complicité de pillage en bande et incitation à la révolte », « faux en écriture » et « détournement de biens publics » ont été formulées en représailles à ses accusations initiales. Il a été condamné à une peine d'emprisonnement à perpétuité en février 2012 à la suite des procédures pénales menées en violation grave de ses droits.

Déjà en août dernier, le Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire a publié un avis indiquant qu'un certain nombre de garanties de procédure n’ont pas été appliquées dans le cas de Kingué, mettant en cause l'indépendance du pouvoir judiciaire et obligeant le gouvernement à assurer la libération et l'indemnisation de Kingué.

En conséquence de cela, le ministère public avait abandonné les poursuites contre lui en début d’année. Dans la dernière audience, qui a eu lieu le 18 juin, Kingué été censé être finalement libéré. Mais le juge a demandé au procureur de produire les documents originaux des instances judiciaires précédentes, renvoyant l'affaire au mois prochain à cause de  ce qui ne peut être décrit autrement que comme une technicité.

Transparency International Cameroun, à travers son Centre d’Assistance Juridique et d’Action Citoyenne, a enquêté sur des allégations de mauvaises pratiques commerciales portées contre les Plantations du Haut Penja (PHP), une société qui gère de nombreuses plantations de bananes dans Njombé Penja, une commune à l'ouest du Cameroun. PHP appartient à la multinationale française la Compagnie Fruitière.

La PHP est soupçonnée de ne pas payer la taxe sur ses opérations en Njombé Penja, privant ainsi une région pauvre des fonds nécessaires pour son développement. Il est également allégué que PHP utilise des pesticides interdits en Europe, causant des dommages à la fois à la santé de ses travailleurs et à la terre. La société nie toutes ces allégations.

« Paul Eric Kingué doit être libéré immédiatement et le système judiciaire camerounais doit cesser de retarder ce cas, apparemment en représailles contre un champion de la lutte contre la corruption. Les autorités camerounaises doivent garantir l'indépendance du pouvoir judiciaire, enquêter sur les allégations d'abus contre les travailleurs et faire tout ce qui est en leur pouvoir pour assurer que les impôts dus soient payés et profitent aux populations du Njombe Penja », souligne Ugaz. 


For any press enquiries please contact

Chris Sanders
T: +49 30 34 38 20 666
E: .(JavaScript must be enabled to view this email address)

Latest

Support Transparency International

Support Us

Next week governments can take a step to close down secrecy jurisdictions. Will they?

National financial regulators attending the Financial Action Task Force (FATF) plenary in Paris 16 – 21 February have the opportunity to significantly reduce money laundering, corruption and terror financing. They must not squander the opportunity.

Why don’t the victims of bribery share in the record-breaking Airbus settlement?

Last Friday, French, UK and US authorities announced that Airbus would pay record penalties for foreign bribery. Notably absent in the agreements are any plans to share the penalty payment with the countries where the company was paying bribes.

Nadie es perfecto

Los países con las puntuaciones más altas en el IPC, como Dinamarca, Suiza e Islandia, no son inmunes a la corrupción. Si bien el IPC muestra que los sectores públicos en estos países están entre los menos corruptos del mundo, la corrupción existe, especialmente en casos de lavado de dinero y otras formas de corrupción en el sector privado.

مشكلة في الأعلى

Переполох на верху

Страны с самым высоким рейтингом по ИВК, такие как Дания, Швейцария и Исландия, не защищены от коррупции. Хотя ИВК показывает, что государственный сектор в этих странах является одним из самых чистых в мире, коррупция все еще существует, особенно в случаях отмывания денег и другой коррупции в частном секторе.

Problèmes au sommet

Les pays les mieux classés sur l’IPC comme le Danemark, la Suisse et l’Islande ne sont pas à l’abri de la corruption. Bien que l’IPC montre que les secteurs publics de ces pays sont parmi les moins corrompus au monde, la corruption existe toujours, en particulier dans les cas de blanchiment d’argent et d’autres formes de corruption du secteur privé.

Индекс восприятия коррупции 2019

Индекс восприятия коррупции 2019 года выявил, что огромное число стран практически не показывает улучшения в борьбе с коррупцией. Наш анализ также показывает, что сокращение больших денег в политике и содействие инклюзивному принятию политических решений необходимы для сдерживания коррупции.

Social Media

Follow us on Social Media