Luxleaks : Le lanceur d’alerte Antoine Deltour ne devrait pas être poursuivi

Issued by Transparency International Secretariat



Transparency International demande que les lanceurs d’alertes soient protégés contre tout type de représailles y compris les poursuites en justice. Demain débute le procès d’Antoine Deltour qui a révélé les accords fiscaux passés entre le Luxembourg et des entreprises multinationales, dans l’affaire  dite « Luxleaks ».

Ce procès a lieu à la suite de la plainte déposée par son ancien employeur, PricewaterhouseCoopers.

« Antoine Deltour doit être protégé, salué et non poursuivi . Les informations révélées l’ont été  dans l’intérêt général » déclare Cobus de Swardt, directeur général de Transparency International. « C’est pourquoi, nous avons demandé à PwC Luxembourg de retirer sa plainte.» 

Transparency International milite pour la protection des lanceurs d’alerte comme Antoine Deltour au titre du rôle essentiel qu’ils jouent dans la lutte contre la corruption et autres irrégularités. Trop souvent, ils en payent le prix fort : alors même qu’ils agissent dans notre intérêt à tous, les lanceurs d’alerte perdent parfois leur emploi ou sont poursuivis en justice. Une législation solide doit être mise en place pour les protéger.

Dans la plupart des pays européens, la loi ne protège pas les lanceurs d’alerte et lorsque des législations existent, elles sont souvent insuffisantes. Au Luxembourg, Antoine Deltour n’est pas considéré comme un lanceur d’alerte car la loi est limitée aux délits de corruption. De plus, la loi protège les lanceurs d’alerte contre les licenciements mais pas contre des poursuites en justice. Il est urgent pour le Luxembourg de renforcer son cadre juridique.

Comme dans le cas des Panama papers, les révélations d’Antoine Deltour ont permis au grand public de prendre conscience des enjeux liés à l’optimisation fiscale pratiquée par les entreprises et de faire progresser le débat sur la réforme fiscale internationale. Ses révélations ont contribué à l’élaboration par le Luxembourg, la Commission européenne, l’OCDE et le G20 de mesures pour lutter contre les schémas abusif d’optimisation fiscale des entreprises.

Malgré cela, Antoine Deltour est accusé de vol, violation du secret professionnel luxembourgeois, violation du secret des affaires, et accès frauduleux à une base de données. S’il est reconnu coupable, il encourt une peine de prison de 10 ans et une amende de 1 250 000 euros. Presque 125 000 personnes ont déjà signé la pétition de soutien à Antoine Deltour.

Transparency International soutient Antoine Deltour et Raphael Halet, également ancien employé de PwC qui fait l’objet d’accusations similaires. Raphael Halet avait conservé l’anonymat jusqu’à la semaine passée. De nombreux lanceurs d’alerte refusent de dévoiler leur identité pour se protéger des représailles. C’est pour cela que Transparency International milite pour une législation qui protège les signalements confidentiels et anonymes. La presse doit aussi être libre de publier des informations dans l‘intérêt général, sans intimidation ou conséquences négatives.

Afin d’offrir une alternative viable au silence, Transparency International appelle tous les pays à adopter et à mettre en œuvre des législations globales de protection des lanceurs d’alerte en accord avec les meilleurs standards internationaux, y compris ceux développés par Transparency International et le Conseil de l’Europe.

Les Etats et les entreprises doivent soutenir les lanceurs d’alerte lorsque des actes répréhensibles sont révélés.

Transparency International reste déterminé à poursuivre un dialogue constructif avec les Etats et le secteur privé.


For any press enquiries please contact

Berlin
Chris Sanders
Transparency International
T: +49 30 34 38 20 666
E: .(JavaScript must be enabled to view this email address)


Paris
Julian Névo

Transparency International France
T:+33 1 84 16 95 65
E: .(JavaScript must be enabled to view this email address) 

Latest

Support Transparency International

Apply Now for Transparency International School on Integrity!

Apply today for the Transparency School 2018 and spend an insightful week with anti-corruption enthusiasts from all over the world!

Blog: Making Summits Meaningful: A How to Guide for Heads of Government

Heads of Government spend a lot of time in glitzy international summits. World leaders shouldn't fly around the world just for a photo op or to announce new commitments they have no intention of keeping. Here's is a how-to guide for Heads of Government to make summits meaningful.

While the G20 drags its feet, the corrupt continue to benefit from anonymous company ownership

The corrupt don’t like paper trails, they like secrecy. What better way to hide corrupt activity than with a secret company or trust as a front? You can anonymously open bank accounts, make transfers and launder dirty money. If the company is not registered in your name, it can't always be traced back to you.

Urging leaders to act against corruption in the Americas

The hot topic at this week's Summit of the Americas is how governments can combat corruption at the highest levels across North and South America.

The impact of land corruption on women: insights from Africa

As part of International Women’s Day, Transparency International is launching the Women, Land and Corruption resource book. This is a collection of unique articles and research findings that describe and analyse the prevalence of land corruption in Africa – and its disproportionate effect on women – presented together with innovative responses from organisations across the continent.

Passport dealers of Europe: navigating the Golden Visa market

Coast or mountains? Real estate or business investment? Want your money back in five years? If you're rich, there are an array of options for European ‘Golden Visas’ at your fingertips, each granting EU residence or citizenship rights.

How the G20 can make state-owned enterprises champions of integrity

For the first time in its presidency of the G20, Argentina is hosting country representatives from across the globe to address the best ways of curtailing corruption and promoting integrity in state-owned enterprises (SOEs).

Europe and Central Asia: More civil engagement needed (Part II)

As follow-up to the regional analysis of Eastern Europe and Central Asia, additional examples from Albania, Kosovo and Georgia highlight the need for more progress in anti-corruption efforts in these countries and across the region.

Lutte contre la corruption en Afrique: Du bon et du moins bon

La publication de la dernière édition de l’Indice de perception de la corruption (IPC) offre un bon point de repère pour situer les efforts de lutte contre la corruption que l’Union africaine (UA) poursuivra tout au long de 2018

Social Media

Follow us on Social Media

Would you like to know more?

Sign up to stay informed about corruption news and our work around the world