Crise Ebola: Comment améliorer l’intégrité des réponses aux urgences de santé publique?

Issued by Transparency International Secretariat



Transparency International a appelé aujourd'hui le gouvernement de la Guinée, les bailleurs de fonds et les agences humanitaires à prendre des mesures pour améliorer la réponse aux urgences de santé publique pour assurer une aide humanitaire équitable, rapide et sans corruption.

Dans un nouveau rapport sur la crise de l'Ebola en Afrique de l'Ouest, l'organisation mondiale contre la corruption a constaté que le soutien des capacités locales de santé et l'investissement dans la communication avec les communautés affectées renforceraient la réponse des prestataires d'aide et l’intégrité de la réponse.

Le rapport Collective Resolution to Enhance Accountability and Transparency in Emergencies: Étude de cas sur l’intégrité de la réponse à Ebola en Guinée, élaboré en partenariat avec le Groupe URD, s'appuie sur des entretiens approfondis et des consultations avec des communautés et des acteurs pour identifier les risques de corruption qui ont affecté la réponse. Le rapport propose un ensemble de recommandations sur la façon de réduire ces risques à l'avenir.

L'étude montre que la plupart des produits utilisés dans la réponse étaient trop spécialisés pour être facilement revendu et étaient donc moins sujets aux détournements. La stigmatisation liée à la maladie a réduit de manière significative l'attrait (et la diversion) de l'aide. Les principaux risques identifiés sont liés à la logistique (utilisation abusive de véhicules et de carburant, des générateurs), et la construction (mauvaise conception et processus dans les appels d'offres, faible surveillance des chantiers). Les autres risques identifiés concernaient principalement les ressources humaines, en raison du nombre élevé de personnel à recruter pour faire face aux besoins importants.

En outre, la perception des populations selon laquelle il y avait un «Ebola Business» est devenue un véritable obstacle à la réponse et un danger pour le personnel. Le manque de compréhension, les erreurs de communication ont créé un environnement de rumeurs et d'accusations, mais aussi un manque de confiance qui a rendu la mise en œuvre et l'intégrité de l'aide plus vulnérables.

Enfin, l'une des principales caractéristiques de la crise de l'Ebola a été l'implication significative des organismes de recherche scientifique, des laboratoires privés et des sociétés pharmaceutiques aux côtés des opérations de secours. Bien qu'il y avait des besoins évidents en termes d’outils de diagnostic rapide, de médicaments et de vaccins, les pratiques de ces organisations ont souvent été opaques, et motivées par une course pour trouver le produit qui serait une source de revenu financiers importants, ce qui a soulevé des questions en termes d’éthique et d’intégrité.

Cette crise a apporté de nouveaux défis en ce qui concerne l'intégrité de l'aide par rapport aux réponses humanitaires classiques. À ce titre, il est nécessaire de mieux comprendre les liens entre type de crise, type de réponse et contexte, et d’identifier sur cette base des solutions pour protéger l'intégrité de l'aide. Plus particulièrement, Transparency International fait les recommandations suivantes:

Aux agences humanitaires:

Aux bailleurs de fonds:

Au Gouvernement de la République de Guinée:


For any press enquiries please contact

Berlin
Chris Sanders
T: +49 30 34 38 20 666
E: .(JavaScript must be enabled to view this email address)

Nairobi
Laeticia Klein
T: +254 790599987
E: .(JavaScript must be enabled to view this email address) and .(JavaScript must be enabled to view this email address)

Latest

Support Transparency International

Apply Now for Transparency International School on Integrity!

Apply today for the Transparency School 2018 and spend an insightful week with anti-corruption enthusiasts from all over the world!

Blog: Making Summits Meaningful: A How to Guide for Heads of Government

Heads of Government spend a lot of time in glitzy international summits. World leaders shouldn't fly around the world just for a photo op or to announce new commitments they have no intention of keeping. Here's is a how-to guide for Heads of Government to make summits meaningful.

Urging leaders to act against corruption in the Americas

The hot topic at this week's Summit of the Americas is how governments can combat corruption at the highest levels across North and South America.

The impact of land corruption on women: insights from Africa

As part of International Women’s Day, Transparency International is launching the Women, Land and Corruption resource book. This is a collection of unique articles and research findings that describe and analyse the prevalence of land corruption in Africa – and its disproportionate effect on women – presented together with innovative responses from organisations across the continent.

Passport dealers of Europe: navigating the Golden Visa market

Coast or mountains? Real estate or business investment? Want your money back in five years? If you're rich, there are an array of options for European ‘Golden Visas’ at your fingertips, each granting EU residence or citizenship rights.

How the G20 can make state-owned enterprises champions of integrity

For the first time in its presidency of the G20, Argentina is hosting country representatives from across the globe to address the best ways of curtailing corruption and promoting integrity in state-owned enterprises (SOEs).

Europe and Central Asia: More civil engagement needed (Part II)

As follow-up to the regional analysis of Eastern Europe and Central Asia, additional examples from Albania, Kosovo and Georgia highlight the need for more progress in anti-corruption efforts in these countries and across the region.

Lutte contre la corruption en Afrique: Du bon et du moins bon

La publication de la dernière édition de l’Indice de perception de la corruption (IPC) offre un bon point de repère pour situer les efforts de lutte contre la corruption que l’Union africaine (UA) poursuivra tout au long de 2018

No hay cambios en las percepciones pese a los avances en América

En los últimos años, América Latina y el Caribe lograron adelantos significativos en la lucha contra la corrupción. En muchos países de la región existen ahora leyes y mecanismos para contrarrestar este fenómeno, las investigaciones legales están avanzando y los movimientos ciudadanos anticorrupción han incrementado. Sin embargo, de acuerdo con el Índice de Percepción de la Corrupción (IPC) 2017, la región continúa con bajos puntajes.

Social Media

Follow us on Social Media

Would you like to know more?

Sign up to stay informed about corruption news and our work around the world