Biens Mal Acquis : TI France et SHERPA dénoncent des tentatives d’intimidations judiciaires

Issued by Transparency International France



Suite à l’annonce dans la presse d’une demande de comparution de Daniel Lebègue, président de Transparency International France, devant un tribunal de Malabo (Guinée équatoriale) [1], l’association anti-corruption et son avocat Me William Bourdon (également président de l’association SHERPA) dénoncent des tentatives d’intimidations judicaires. Outre la plainte visant Daniel Lebègue en Guinée équatoriale, Daniel Lebègue et Me William Bourdon font tous deux l’objet de plaintes en diffamation déposées, auprès de la justice française, par les avocats de la famille Obiang.

Transparency International France et SHERPA apportent par ailleurs les précisions suivantes :

  1. Daniel Lebègue n’a jamais tenu et désapprouve les propos qui lui sont attribués par le procureur général de la Guinée équatoriale, David Nguema Obiang, qui aurait ouvert une enquête à son encontre « pour des délits présumés de calomnies et d'injures aux institutions publiques et aux autorités de la Guinée équatoriale » [2]. 
  2. La plainte déposée en décembre 2008 à l’encontre des chefs d’Etat du Congo-Brazzaville, du Gabon et de la Guinée équatoriale n’est nullement dirigée contre les autorités, les citoyens ou les entrepreneurs de ces pays. Elle vise uniquement certains dirigeants de ces pays, nommément désignés, à l’encontre desquels existent de forts soupçons de détournements de fonds publics.
  3. Daniel Lebègue est qualifié « d’entrepreneur français », ce qui est inexact. S’il a exercé des responsabilités de dirigeant d’entreprise dans une vie antérieure, il ne dirige aucune entreprise aujourd’hui. La plainte déposée en 2008 l’a été au nom de l’association anti-corruption, Transparency International France, Daniel Lebègue agissant alors en tant que Président de cette association.
  4. Enfin, Daniel Lebègue souhaite préciser qu’il n’a pas connaissance d’une demande de comparution devant la justice équato-guinéenne. Une plainte pour diffamation a été déposée en France par un avocat français au nom de Monsieur Téodoro Obiang. Daniel Lebègue répondra à la convocation du juge français, contrairement au fils du Président Obiang qui refuse de se rendre aux convocations de la justice française depuis plusieurs mois et qui est actuellement sous le coup d’un mandat d’arrêt international. Si Daniel Lebègue venait à recevoir une convocation de la justice de Guinée équatoriale, il verra avec son avocat la meilleure manière d’y répondre.

[1] Guinée équatoriale: la justice réclame la comparution du président de Transparency France, AFP, 12 septembre 2012

[2] Selon une dépêche de l’AFP parue le 12 septembre 2012, le procureur équato-guinéen aurait indiqué dans un communiqué que « Daniel Lebègue a affirmé que la Guinée était un pays dans lequel on ne pouvait faire des affaires en raison de la corruption, que les autorités étaient corrompues et qu'il n'y avait pas de sécurité juridique ».

###

SHERPA est une organisation de développement qui a pour objet de protéger et de défendre les populations victimes de crimes économiques. SHERPA rassemble des juristes et des avocats convaincus que le droit est un outil précieux pour agir en faveur du développement.

Transparency International France est la section française de Transparency International (TI), la principale organisation de la société civile qui se consacre à la transparence et à l’intégrité de la vie publique et économique. À travers l’action de plus d’une centaine de sections affiliées réparties dans le monde entier, ainsi que de son secrétariat international basé à Berlin, en Allemagne, TI sensibilise l’opinion aux ravages de la corruption et travaille de concert avec les décideurs publics, le secteur privé et la société civile dans le but de la combattre.

 


For any press enquiries please contact

Association SHERPA
Maître William Bourdon | 01 42 60 32 60

Transparency International France
Daniel Lebègue | Myriam Savy | 01 55 61 37 90

Latest

Support Transparency International

The theme for the 18th edition of the International Anti-Corruption Conference (IACC) is announced

Building on the priorities set out in the Panama Declaration, the 18th IACC in Denmark from 22 to 24 October 2018 will move the pledge of acting together now to concrete action.

A new home for our corruption research

Transparency International is excited to announce the launch of the Knowledge Hub, a dedicated online space for our research.

Pardon me? Presidential clemency and impunity for grand corruption

Recent events in Brazil and Peru have shone a spotlight on the issue of presidential pardons in cases of grand corruption. Read more to find out the best practices that legislators can use to ensure that pardons are not abused for political purposes.

Stopping Dirty Money: the Global Effective-O-Meter

As of December 2017, global effectiveness at stopping money laundering stands at 32% effectiveness.

Corruption in the USA: The difference a year makes

A new survey by Transparency International shows that the US government has a long way to go to win back citizens’ trust.

Anti-Corruption Day 2017: Empowering citizens’ fight against corruption

The 9 December, is Anti-corruption Day. A key part of Transparency International’s work is to help people hold their governments to account. Have a look at what we've been doing around the world!

Digital Award for Transparency: Honouring digital initiatives to fight corruption

The Digital Award for Transparency awards individuals and civil society organisations who have developed digital technology tools used to fight corruption. The award aims at strengthening and promoting existing initiatives that promote good governance through three categories: Open Data, Citizen Engagement and Anti-Corruption Tools.

Social Media

Follow us on Social Media

Would you like to know more?

Sign up to stay informed about corruption news and our work around the world