Biens Mal Acquis : TI France et SHERPA dénoncent des tentatives d’intimidations judiciaires

Issued by Transparency International France



Suite à l’annonce dans la presse d’une demande de comparution de Daniel Lebègue, président de Transparency International France, devant un tribunal de Malabo (Guinée équatoriale) [1], l’association anti-corruption et son avocat Me William Bourdon (également président de l’association SHERPA) dénoncent des tentatives d’intimidations judicaires. Outre la plainte visant Daniel Lebègue en Guinée équatoriale, Daniel Lebègue et Me William Bourdon font tous deux l’objet de plaintes en diffamation déposées, auprès de la justice française, par les avocats de la famille Obiang.

Transparency International France et SHERPA apportent par ailleurs les précisions suivantes :

  1. Daniel Lebègue n’a jamais tenu et désapprouve les propos qui lui sont attribués par le procureur général de la Guinée équatoriale, David Nguema Obiang, qui aurait ouvert une enquête à son encontre « pour des délits présumés de calomnies et d'injures aux institutions publiques et aux autorités de la Guinée équatoriale » [2]. 
  2. La plainte déposée en décembre 2008 à l’encontre des chefs d’Etat du Congo-Brazzaville, du Gabon et de la Guinée équatoriale n’est nullement dirigée contre les autorités, les citoyens ou les entrepreneurs de ces pays. Elle vise uniquement certains dirigeants de ces pays, nommément désignés, à l’encontre desquels existent de forts soupçons de détournements de fonds publics.
  3. Daniel Lebègue est qualifié « d’entrepreneur français », ce qui est inexact. S’il a exercé des responsabilités de dirigeant d’entreprise dans une vie antérieure, il ne dirige aucune entreprise aujourd’hui. La plainte déposée en 2008 l’a été au nom de l’association anti-corruption, Transparency International France, Daniel Lebègue agissant alors en tant que Président de cette association.
  4. Enfin, Daniel Lebègue souhaite préciser qu’il n’a pas connaissance d’une demande de comparution devant la justice équato-guinéenne. Une plainte pour diffamation a été déposée en France par un avocat français au nom de Monsieur Téodoro Obiang. Daniel Lebègue répondra à la convocation du juge français, contrairement au fils du Président Obiang qui refuse de se rendre aux convocations de la justice française depuis plusieurs mois et qui est actuellement sous le coup d’un mandat d’arrêt international. Si Daniel Lebègue venait à recevoir une convocation de la justice de Guinée équatoriale, il verra avec son avocat la meilleure manière d’y répondre.

[1] Guinée équatoriale: la justice réclame la comparution du président de Transparency France, AFP, 12 septembre 2012

[2] Selon une dépêche de l’AFP parue le 12 septembre 2012, le procureur équato-guinéen aurait indiqué dans un communiqué que « Daniel Lebègue a affirmé que la Guinée était un pays dans lequel on ne pouvait faire des affaires en raison de la corruption, que les autorités étaient corrompues et qu'il n'y avait pas de sécurité juridique ».

###

SHERPA est une organisation de développement qui a pour objet de protéger et de défendre les populations victimes de crimes économiques. SHERPA rassemble des juristes et des avocats convaincus que le droit est un outil précieux pour agir en faveur du développement.

Transparency International France est la section française de Transparency International (TI), la principale organisation de la société civile qui se consacre à la transparence et à l’intégrité de la vie publique et économique. À travers l’action de plus d’une centaine de sections affiliées réparties dans le monde entier, ainsi que de son secrétariat international basé à Berlin, en Allemagne, TI sensibilise l’opinion aux ravages de la corruption et travaille de concert avec les décideurs publics, le secteur privé et la société civile dans le but de la combattre.

 


For any press enquiries please contact

Association SHERPA
Maître William Bourdon | 01 42 60 32 60

Transparency International France
Daniel Lebègue | Myriam Savy | 01 55 61 37 90

Latest

Support Transparency International

Risky business: Europe’s golden visa programmes

Are EU Member States accepting too much risk in their investor migration schemes?

Future Against Corruption Award 2018

TI is calling on young people across the globe to join the anti-corruption movement. People between the age of 18 and 35 are invited to submit a short video clip presenting their idea on new ways to fight corruption. Three finalists will be invited to Berlin during the International Anti-Corruption Day festivities to be awarded with the Future Against Corruption Award. Apply today!

The Azerbaijani Laundromat one year on: has justice been served?

In September last year, a massive leak of bank records from 2012 to 2014 showed that the ruling elite of Azerbaijan ran a $3 billion slush fund and an international money laundering scheme. One year on, has enough been done to hold those involved to account?

Right to information: knowledge is power

The right to information is vital for preventing corruption. When citizens can access key facts and data from governments, it is more difficult to hide abuses of power and other illegal activities - governments can be held accountable.

Paradise lost among Maldives dodgy land deals

Should tourists run for cover as a storm of corruption allegations sweeps across the Maldives?

Foreign bribery rages unchecked in over half of global trade

There are many losers and few winners when companies bribe foreign public officials to win lucrative overseas contracts. In prioritising profits over principles, governments in most major exporting countries fail to prosecute companies flouting laws criminalising foreign bribery.

Ensuring that climate funds reach those in need

As climate change creates huge ecological and economic damage, more and more money is being given to at-risk countries to help them prevent it and adapt to its effects. But poorly governed climate finance can be diverted into private bank accounts and vanity projects, often leading to damaging effects.

Social Media

Follow us on Social Media