Le Bénin doit avoir un pouvoir judiciaire indépendant pour mettre fin à l’impunité

Issued by Transparency International Secretariat



Transparency International, le mouvement mondial anti-corruption, a demandé des reformes du système judiciaire du Bénin pour le rendre plus indépendant et plus efficace. Cet appel a été lancé ce jour lors du lancement du rapport de l’évaluation du système national d’intégrité du Benin à Cotonou.   

Cette évaluation menée au début de l’année 2016 a révélé que le système national d’intégrité du Benin est faible dans son ensemble avec le pouvoir judiciaire identifié comme le plus faible des piliers évalués, parmi lesquels les institutions du secteur public et privé. 

Le projet ‘’Évaluation du SNI du Bénin’’ est financé par l’Union européenne (UE) dans le cadre de la coopération UE-Bénin the EU-Bénin qui prévoit un appui substantiel à la bonne gouvernance. A cette fin, la Délégation de l’Union européenne au Bénin et Transparency International ont signé un contrat pour la mise en œuvre du projet SNI.

‘’Le manque d’indépendance et de capacités du système de justice au Benin perpétue l’impunité pour les actes de corruption. Ceci a conduit au fil des années à l’érosion de la confiance entre les citoyens d’une part et les autorités et institutions publiques d’autre part,’’ a indiqué Samuel Kaninda, Coordonnateur régional: Afrique de l’ouest de Transparency International.

"Ce que les rédacteurs du rapport SNI nous disent, à travers ces différentes actions, c’est que le problème du Bénin aujourd’hui est moins la corruption elle-même que le phénomène de l’impunité : la lutte contre la corruption est vaine si elle ne débouche pas sur la mise en quarantaine des auteurs des malversations" a renchéri Martin Assogba, Directeur exécutif de l’ONG ALCRER, partenaire local de mise en œuvre du projet.

L’écart grandissant entre le cadre légal et la pratique institutionnelle réelle a été relevé comme une faiblesse majeure du système d’intégrité du Bénin.  La loi anti-corruption du pays adopté en 2011 souffre d’incohérences dans son application. De surcroit, le mandat très limitée de l’Autorité Nationale de Lutte contre la Corruption (ANLC) mis en place en 2013 constitue une entrave majeure à son efficacité.

“Le problème du Benin n’est pas l’absence de textes et d’institutions anticorruption. C’est plutôt l’application de ces textes et l’efficacité de ces institutions qui fait défaut. Une forte volonté politique au plus haut niveau de l’état est nécessaire pour combler cette écart’’ a indiqué Gustave Assah, Président de Social Watch Benin, contact national de Transparency International et partenaire de mise en œuvre du projet.

Il ressort du rapport que le manque d’une vision claire et une stratégie cohérente de la part du gouvernement est un obstacle  l’efficacité de la lutte contre la corruption.

Les principales recommandations formulees en direction du gouvernement beninois sont :

Note aux éditeurs: Pour plus d’informations sur la méthodologie du Système national d’intégrité, rendez-vous ici

Ce communiqué de presse a été mis à jour le 4 octobre pour inclure la mention qu’il fait partie d’un projet financé par l’Union européenne. 


For any press enquiries please contact

Samuel KANINDA
Courriel : .(JavaScript must be enabled to view this email address)
Tel : (+229) 62 83 19 14

Koami GOUTON
Courriel: .(JavaScript must be enabled to view this email address)
Tel : (+229) 97 98 21 83

Latest

Support Transparency International

Apply Now for Transparency International School on Integrity!

Apply today for the Transparency School 2018 and spend an insightful week with anti-corruption enthusiasts from all over the world!

While the G20 drags its feet, the corrupt continue to benefit from anonymous company ownership

The corrupt don’t like paper trails, they like secrecy. What better way to hide corrupt activity than with a secret company or trust as a front? You can anonymously open bank accounts, make transfers and launder dirty money. If the company is not registered in your name, it can't always be traced back to you.

Urging leaders to act against corruption in the Americas

The hot topic at the 2018 Summit of the Americas is how governments can combat corruption at the highest levels across North and South America.

The impact of land corruption on women: insights from Africa

As part of International Women’s Day, Transparency International is launching the Women, Land and Corruption resource book. This is a collection of unique articles and research findings that describe and analyse the prevalence of land corruption in Africa – and its disproportionate effect on women – presented together with innovative responses from organisations across the continent.

Passport dealers of Europe: navigating the Golden Visa market

Coast or mountains? Real estate or business investment? Want your money back in five years? If you're rich, there are an array of options for European ‘Golden Visas’ at your fingertips, each granting EU residence or citizenship rights.

How the G20 can make state-owned enterprises champions of integrity

For the first time in its presidency of the G20, Argentina is hosting country representatives from across the globe to address the best ways of curtailing corruption and promoting integrity in state-owned enterprises (SOEs).

Europe and Central Asia: More civil engagement needed (Part II)

As follow-up to the regional analysis of Eastern Europe and Central Asia, additional examples from Albania, Kosovo and Georgia highlight the need for more progress in anti-corruption efforts in these countries and across the region.

Lutte contre la corruption en Afrique: Du bon et du moins bon

La publication de la dernière édition de l’Indice de perception de la corruption (IPC) offre un bon point de repère pour situer les efforts de lutte contre la corruption que l’Union africaine (UA) poursuivra tout au long de 2018

Social Media

Follow us on Social Media

Would you like to know more?

Sign up to stay informed about corruption news and our work around the world