Association algérienne de lutte contre la corruption (AACC) Groupe de contact en Algérie de Transpa

Pour la libération immédiate des journalistes Hafnaoui Ghoul et Mohamed Benchicou

Issued by Transparency International Secretariat



Les journalistes Hafnaoui Ghoul , membre actif de la Ligue algérienne de défense des droits de l'homme et correspondant à Djelfa du quotidien " Algérie News " , et , Mohamed Benchicou , directeur du quotidien " Le Matin " , ont été jetés en prison suite à des parodies de procès judiciaires . L'acharnement de la justice et le harcèlement de la police dont ils sont victimes depuis plusieurs mois étaient annonciateurs de mesures répressives à leur encontre , sans que le pouvoir ne s'embarrasse d'un quelconque respect de la loi . Ces mesures ont aussi valeur d'avertissement pour tous ceux qui luttent pour les libertés , la citoyenneté et les droits de l'homme.

Se sentant conforté par la mascarade électorale du 8 avril 2004 , les faramineuses recettes pétrolières et le soutien inconditionnel de ses parrains du G 8 , le pouvoir se croit à nouveau tout permis en écrasant toute dynamique démocratique par les moyens les plus abjects et les plus répréhensibles - dont la torture et l'emprisonnement arbitraire , à l'image de la répression qui s'abat systématiquement contre les populations qui expriment de manière pacifique leur mécontentement et leur volonté de vivre libres . L'après 8 avril 2004 voit apparaître une dérive fascisante du fonctionnement des institutions de l'Etat . Au même moment , et ce n'est pas un hasard , la grande corruption - tant au plan national , que dans les transactions commerciales internationales , connaît une explosion sans précédent , dans l'impunité la plus totale et avec la protection des puissants du moment . Les quelques velléités exprimées ici et là par différents relais du pouvoir , de lutter contre la corruption , ne sortent pas des discours officiels , ne sont que de la poudre aux yeux et ne servent qu' à la consommation externe . Plus de liberté , d'indépendance et d'autonomie pour la presse , dérange les grands réseaux de la corruption , tant nationaux que loco-régionaux . De même la création de contre-pouvoirs citoyens et démocratiques peuvent remettre en cause les fondements de ce pouvoir usurpateur et liberticide . Les machines administratives , policières et judiciaires , tournant le dos à la loi , sont au service exclusif de ce pouvoir qui " tire sur tout ce qui bouge " et qui n'est pas avec lui . Les procès sommaires se multiplient par dizaines , avec leur cortège de condamnations et d'emprisonnements arbitraires , partout en Algérie , aucune wilaya n'étant épargnée . Les journalistes , les militants politiques et associatifs ,les animateurs des mouvements de citoyens , en sont les principales victimes . Aujourd'hui plus que jamais , la solidarité la plus large doit s'exprimer pour obtenir d'abord la libération des journalistes et des citoyens emprisonnés pour leurs idées et leur opinion , et pour que cesse cette répression dont est l'auteur un pouvoir aux abois.

L'association algérienne de lutte contre la corruption exprime sa totale solidarité à tous les citoyens privés de liberté et de parole pour avoir défendu des valeurs de progrès et de démocratie . Elle compte saisir toutes les organisations , dont son partenaire , l'ONG Transparency International , afin qu'elles contribuent à dénoncer et à mettre fin à ces pratiques barbares.

 


For any press enquiries please contact

Jana Kotalik
Transparency International Secretariat
Tel: +49-30-3438 2061
Fax: +49-30-3470 3912
Email: .(JavaScript must be enabled to view this email address)

Latest

Support Transparency International

Risky business: Europe’s golden visa programmes

Are EU Member States accepting too much risk in their investor migration schemes?

Future Against Corruption Award 2018

TI is calling on young people across the globe to join the anti-corruption movement. People between the age of 18 and 35 are invited to submit a short video clip presenting their idea on new ways to fight corruption. Three finalists will be invited to Berlin during the International Anti-Corruption Day festivities to be awarded with the Future Against Corruption Award. Apply today!

The Azerbaijani Laundromat one year on: has justice been served?

In September last year, a massive leak of bank records from 2012 to 2014 showed that the ruling elite of Azerbaijan ran a $3 billion slush fund and an international money laundering scheme. One year on, has enough been done to hold those involved to account?

Right to information: knowledge is power

The right to information is vital for preventing corruption. When citizens can access key facts and data from governments, it is more difficult to hide abuses of power and other illegal activities - governments can be held accountable.

Paradise lost among Maldives dodgy land deals

Should tourists run for cover as a storm of corruption allegations sweeps across the Maldives?

Foreign bribery rages unchecked in over half of global trade

There are many losers and few winners when companies bribe foreign public officials to win lucrative overseas contracts. In prioritising profits over principles, governments in most major exporting countries fail to prosecute companies flouting laws criminalising foreign bribery.

Ensuring that climate funds reach those in need

As climate change creates huge ecological and economic damage, more and more money is being given to at-risk countries to help them prevent it and adapt to its effects. But poorly governed climate finance can be diverted into private bank accounts and vanity projects, often leading to damaging effects.

Social Media

Follow us on Social Media