La mauvaise gouvernance menace l’éducation primaire en Afrique

Un nouveau rapport montre qu’un renforcement de la gouvernance est essentiel pour atteindre les objectifs d’éducation dans sept pays

Issued by Transparency International Secretariat



La mauvaise gouvernance et une gestion inefficace menacent les efforts déployés pour fournir une éducation de base de qualité dans sept pays africains, selon un nouveau rapport publié aujourd’hui par Transparency International (TI).

Le rapport, Africa Education Watch : Leçons de bonne gouvernance pour l’éducation primaire montre qu’en dépit de dix ans d’efforts pour augmenter les inscriptions à l’école à travers l’initiative Education pour tous et les Objectifs du Millénaire pour le Développement, des systèmes et pratiques de gouvernance déficients ou inexistants limitent les progrès.

« Augmenter les inscriptions à l’école ne suffit pas. Pour garantir des progrès véritables et durables dans les niveaux d’éducation et pour assurer la meilleure utilisation des rares ressources disponibles, la surveillance et la responsabilité doivent être améliorées », dit Stéphane Stassen, coordinateur de programme principal à TI, qui dirige le programme Africa Education Watch.

Le rapport, qui évalue les structures de gestion de l’éducation primaire au Ghana, à Madagascar, au Maroc, au Niger, en Ouganda, au Sénégal et en Sierra Leone, analyse des données provenant de 8500 questionnaires complétés par des parents, des directeurs d’école, des présidents d’associations de parents d’élèves et des responsables de l’éducation au niveau du district.

Ces dix dernières années, selon l’UNESCO, il n’y a jamais eu autant d’enfants en âge d’aller à l’école primaire en Afrique à être scolarisés, et dans de nombreux pays l’éducation primaire est, selon la loi, gratuite. Cependant, le rapport de TI constate que des parents qui n’en ont pas les moyens doivent encore payer des frais. Dans les pays traités, 44 pourcent des parents interrogés ont dû payer des frais d’inscription pour leurs enfants. « Une mauvaise comptabilité et des détournements signalés de fonds prévus dans le budget montrent clairement que le financement doit être accompagné d’une capacité de gestion renforcée et de meilleurs mécanismes de redevabilité des comptes », a ajouté M. Stassen.

Le rapport identifie là où il existe un risque que le transfert de fonds et d’équipements du gouvernement central aux écoles soit détourné. La plupart des écoles ne gardent pas de traces complètes ou même basiques de leurs finances, toujours selon le rapport. Le système souffre également d’un manque général de formation en gestion financière des directeurs d’école et des responsables de la gestion du budget des écoles.

Les sections nationales de TI dans les sept pays vont travailler avec les gouvernements et la société civile pour augmenter la capacité de gestion et renforcer les mécanismes de redevabilité, afin de garantir que les objectifs de l’Education pour tous soient remplis.

Principales conclusions:

Le renforcement de la structure de gouvernance dans la gestion de l’éducation conduit à une gestion des ressources plus efficace, et est une étape nécessaire pour améliorer l’accès à une éducation de qualité. Le rapport recommande aux Ministres de l’Education d’introduire des normes plus fortes pour obliger à rendre des comptes. Plus précisément, il est nécessaire d’établir des règles plus claires et plus solides en matière de tenue de comptabilité des écoles, alliées à des inspections plus fréquentes pour s’assurer que ces règles sont respectées. Il recommande également que les Ministères de l’éducation et la société civile investissent premièrement dans la formation pour s’assurer que les responsables d’école et les parents soient capables d’administrer et de gérer des budgets, et deuxièmement dans des campagnes de sensibilisation pour informer les parents sur leurs droits.

Africa Education Watch est un programme de trois ans (2007-2010) rendu possible grâce au financement de la Fondation William et Flora Hewlett. L’objectif du programme est d’évaluer si les systèmes décentralisés de gestion de l’éducation, qui ont été mis en place ces dix dernières années, sont efficaces lorsqu’il s’agit de contrôler la corruption et d’obliger les administrations d’écoles primaires à rendre des comptes. Les enquêtes ont été réalisées entre mars et mai 2008 et ont été coordonnées par les sections locales de TI.

###

Transparency International est l’organisation internationale de la société civile au premier plan de la lutte contre la corruption.

Note aux éditeurs :

Téléchargez le rapport complet ici.
Téléchargez les rapports-pays individuellement: Ghana, Madagascar, Maroc, Niger, Sénégal, Sierra Leone et Ouganda

Téléchargez Foire Aux Questions


For any press enquiries please contact

Gypsy Guillén Kaiser
T: +49 30 343820662
E: .(JavaScript must be enabled to view this email address)

Supplementary downloads

Latest

Support Transparency International

Apply Now for Transparency International School on Integrity!

Apply today for the Transparency School 2018 and spend an insightful week with anti-corruption enthusiasts from all over the world!

While the G20 drags its feet, the corrupt continue to benefit from anonymous company ownership

The corrupt don’t like paper trails, they like secrecy. What better way to hide corrupt activity than with a secret company or trust as a front? You can anonymously open bank accounts, make transfers and launder dirty money. If the company is not registered in your name, it can't always be traced back to you.

Urging leaders to act against corruption in the Americas

The hot topic at the 2018 Summit of the Americas is how governments can combat corruption at the highest levels across North and South America.

The impact of land corruption on women: insights from Africa

As part of International Women’s Day, Transparency International is launching the Women, Land and Corruption resource book. This is a collection of unique articles and research findings that describe and analyse the prevalence of land corruption in Africa – and its disproportionate effect on women – presented together with innovative responses from organisations across the continent.

Passport dealers of Europe: navigating the Golden Visa market

Coast or mountains? Real estate or business investment? Want your money back in five years? If you're rich, there are an array of options for European ‘Golden Visas’ at your fingertips, each granting EU residence or citizenship rights.

How the G20 can make state-owned enterprises champions of integrity

For the first time in its presidency of the G20, Argentina is hosting country representatives from across the globe to address the best ways of curtailing corruption and promoting integrity in state-owned enterprises (SOEs).

Europe and Central Asia: More civil engagement needed (Part II)

As follow-up to the regional analysis of Eastern Europe and Central Asia, additional examples from Albania, Kosovo and Georgia highlight the need for more progress in anti-corruption efforts in these countries and across the region.

Lutte contre la corruption en Afrique: Du bon et du moins bon

La publication de la dernière édition de l’Indice de perception de la corruption (IPC) offre un bon point de repère pour situer les efforts de lutte contre la corruption que l’Union africaine (UA) poursuivra tout au long de 2018

Social Media

Follow us on Social Media

Would you like to know more?

Sign up to stay informed about corruption news and our work around the world