La mauvaise gouvernance menace l’éducation primaire en Afrique

Un nouveau rapport montre qu’un renforcement de la gouvernance est essentiel pour atteindre les objectifs d’éducation dans sept pays

Issued by Transparency International Secretariat



La mauvaise gouvernance et une gestion inefficace menacent les efforts déployés pour fournir une éducation de base de qualité dans sept pays africains, selon un nouveau rapport publié aujourd’hui par Transparency International (TI).

Le rapport, Africa Education Watch : Leçons de bonne gouvernance pour l’éducation primaire montre qu’en dépit de dix ans d’efforts pour augmenter les inscriptions à l’école à travers l’initiative Education pour tous et les Objectifs du Millénaire pour le Développement, des systèmes et pratiques de gouvernance déficients ou inexistants limitent les progrès.

« Augmenter les inscriptions à l’école ne suffit pas. Pour garantir des progrès véritables et durables dans les niveaux d’éducation et pour assurer la meilleure utilisation des rares ressources disponibles, la surveillance et la responsabilité doivent être améliorées », dit Stéphane Stassen, coordinateur de programme principal à TI, qui dirige le programme Africa Education Watch.

Le rapport, qui évalue les structures de gestion de l’éducation primaire au Ghana, à Madagascar, au Maroc, au Niger, en Ouganda, au Sénégal et en Sierra Leone, analyse des données provenant de 8500 questionnaires complétés par des parents, des directeurs d’école, des présidents d’associations de parents d’élèves et des responsables de l’éducation au niveau du district.

Ces dix dernières années, selon l’UNESCO, il n’y a jamais eu autant d’enfants en âge d’aller à l’école primaire en Afrique à être scolarisés, et dans de nombreux pays l’éducation primaire est, selon la loi, gratuite. Cependant, le rapport de TI constate que des parents qui n’en ont pas les moyens doivent encore payer des frais. Dans les pays traités, 44 pourcent des parents interrogés ont dû payer des frais d’inscription pour leurs enfants. « Une mauvaise comptabilité et des détournements signalés de fonds prévus dans le budget montrent clairement que le financement doit être accompagné d’une capacité de gestion renforcée et de meilleurs mécanismes de redevabilité des comptes », a ajouté M. Stassen.

Le rapport identifie là où il existe un risque que le transfert de fonds et d’équipements du gouvernement central aux écoles soit détourné. La plupart des écoles ne gardent pas de traces complètes ou même basiques de leurs finances, toujours selon le rapport. Le système souffre également d’un manque général de formation en gestion financière des directeurs d’école et des responsables de la gestion du budget des écoles.

Les sections nationales de TI dans les sept pays vont travailler avec les gouvernements et la société civile pour augmenter la capacité de gestion et renforcer les mécanismes de redevabilité, afin de garantir que les objectifs de l’Education pour tous soient remplis.

Principales conclusions:

Le renforcement de la structure de gouvernance dans la gestion de l’éducation conduit à une gestion des ressources plus efficace, et est une étape nécessaire pour améliorer l’accès à une éducation de qualité. Le rapport recommande aux Ministres de l’Education d’introduire des normes plus fortes pour obliger à rendre des comptes. Plus précisément, il est nécessaire d’établir des règles plus claires et plus solides en matière de tenue de comptabilité des écoles, alliées à des inspections plus fréquentes pour s’assurer que ces règles sont respectées. Il recommande également que les Ministères de l’éducation et la société civile investissent premièrement dans la formation pour s’assurer que les responsables d’école et les parents soient capables d’administrer et de gérer des budgets, et deuxièmement dans des campagnes de sensibilisation pour informer les parents sur leurs droits.

Africa Education Watch est un programme de trois ans (2007-2010) rendu possible grâce au financement de la Fondation William et Flora Hewlett. L’objectif du programme est d’évaluer si les systèmes décentralisés de gestion de l’éducation, qui ont été mis en place ces dix dernières années, sont efficaces lorsqu’il s’agit de contrôler la corruption et d’obliger les administrations d’écoles primaires à rendre des comptes. Les enquêtes ont été réalisées entre mars et mai 2008 et ont été coordonnées par les sections locales de TI.

###

Transparency International est l’organisation internationale de la société civile au premier plan de la lutte contre la corruption.

Note aux éditeurs :

Téléchargez le rapport complet ici.
Téléchargez les rapports-pays individuellement: Ghana, Madagascar, Maroc, Niger, Sénégal, Sierra Leone et Ouganda

Téléchargez Foire Aux Questions


For any press enquiries please contact

Gypsy Guillén Kaiser
T: +49 30 343820662
E: .(JavaScript must be enabled to view this email address)

Supplementary downloads

Latest

Support Transparency International

Support Us

Next week governments can take a step to close down secrecy jurisdictions. Will they?

National financial regulators attending the Financial Action Task Force (FATF) plenary in Paris 16 – 21 February have the opportunity to significantly reduce money laundering, corruption and terror financing. They must not squander the opportunity.

Why don’t the victims of bribery share in the record-breaking Airbus settlement?

Last Friday, French, UK and US authorities announced that Airbus would pay record penalties for foreign bribery. Notably absent in the agreements are any plans to share the penalty payment with the countries where the company was paying bribes.

Nadie es perfecto

Los países con las puntuaciones más altas en el IPC, como Dinamarca, Suiza e Islandia, no son inmunes a la corrupción. Si bien el IPC muestra que los sectores públicos en estos países están entre los menos corruptos del mundo, la corrupción existe, especialmente en casos de lavado de dinero y otras formas de corrupción en el sector privado.

مشكلة في الأعلى

Переполох на верху

Страны с самым высоким рейтингом по ИВК, такие как Дания, Швейцария и Исландия, не защищены от коррупции. Хотя ИВК показывает, что государственный сектор в этих странах является одним из самых чистых в мире, коррупция все еще существует, особенно в случаях отмывания денег и другой коррупции в частном секторе.

Problèmes au sommet

Les pays les mieux classés sur l’IPC comme le Danemark, la Suisse et l’Islande ne sont pas à l’abri de la corruption. Bien que l’IPC montre que les secteurs publics de ces pays sont parmi les moins corrompus au monde, la corruption existe toujours, en particulier dans les cas de blanchiment d’argent et d’autres formes de corruption du secteur privé.

Индекс восприятия коррупции 2019

Индекс восприятия коррупции 2019 года выявил, что огромное число стран практически не показывает улучшения в борьбе с коррупцией. Наш анализ также показывает, что сокращение больших денег в политике и содействие инклюзивному принятию политических решений необходимы для сдерживания коррупции.

Social Media

Follow us on Social Media