UPDATE: Un chef de file du mouvement anti-corruption libéré malgré une pression continue sur la société civile Nigérienne

Issued by Transparency International Secretariat



Le chef de file du mouvement anti-corruption Wada Maman, arrêté le samedi 22 aout à Niamey au Niger, à été libéré sous caution, ainsi que les huit autres personnes arrêtés le même jour. Son arrestation et l’intimidation continue de la société civile dans le pays demeure une grande inquiétude pour Transparency International (TI). Maman est le Secrétaire Général de la section nationale de TI, l’Association Nigérienne de Lutte contre la Corruption (ANLC).

Durant une audience à Niamey, les autorités nigériennes ont inculpé Maman une fois pour « participation à une manifestation interdite » et deux fois pour « destruction d'édifice et de monument publics » et «participation à la destruction d'un véhicule appartenant à autrui». Le jour de son arrestation, Maman ne participait pas à la manifestation puisqu’il partait de chez lui pour aller à la résidence d’un collègue. Maman est représenté par un conseil juridique.

Plus d’informations seront fournies au fur et à mesure de l’avancement du dossier.

###

Transparency International (TI) s’inquiète fortement de l’arrestation au Niger de M. Wada Maman, membre du Bureau et Secrétaire général de l’Association Nigérienne de Lutte contre la Corruption (ANLC).

Son arrestation, ce samedi 22 août, a eu lieu alors que M. Maman se déplaçait dans la capitale nigérienne, Niamey. Il avait quitté son domicile pour se rendre chez un autre membre de l’ANLC et était en train de passer d’un minibus-taxi à un taxi régulier quand des membres de la Garde Républicaine lui ont demandé de les suivre. Depuis, M. Maman a été détenu sans inculpation à un camp de la police dans la ville et n’a pas eu accès à un avocat. TI réclame un processus légal, en bonne et due forme et transparent, ainsi qu’un accès immédiat à un avocat.

M. Maman est un membre fondateur de l’ANLC et est un des membres les plus actifs de la coalition Publiez Ce Que Vous Payez au Niger, connue sous le nom de ROTAB. Au vu de l’intimidation croissante des activistes de la société civile travaillant sur les questions de transparence et de bonne gouvernance, les représentants de la société civile, y compris M. Maman, avait récemment suspendu leur participation à l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractive (ITIE) au Niger, un processus pour renforcer la transparence dans la gestion des ressourcegz

En plus de son travail dans le domaine de la lutte contre la corruption, M. Maman est secrétaire général du Front Uni pour la Sauvegarde des Acquis démocratiques (FUSAD), un réseau d’ONG établis dans le but de préserver les structures démocratiques dans le contexte de la crise politique actuelle au Niger. L’ANLC est membre de ce réseau.

Dans une lettre ouverte envoyée au mois de juillet au Président du Niger Mamadou Tandja, l’ANLC, soutenue par 48 sections de TI de par le monde, a appelé le gouvernement à respecter l’Etat de droit, garantir l’indépendance du système judiciaire et protéger les institutions démocratiques, nécessaires à la transparence, la redevabilité et la bonne gouvernance.

Des manifestations ce weekend dernier contre la modification de la constitution par le Président Tandja afin de renouveler son mandat ont mené à au moins une dizaine d’arrestations, selon divers articles de presse. Maman ne faisait pas partie de ces manifestants. Le Président Tandja a aussi dissolu la cour constitutionnelle et le Parlement du Niger dans le cadre de réformes systémiques et d’un referendum pour lui accorder un troisième mandat présidentiel. Les prochaines élections parlementaires auront lieu le 20 Octobre

Déclarations additionnelles


For any press enquiries please contact

Gypsy Guillén Kaiser
T: +49 30 34 38 20 662
E: .(JavaScript must be enabled to view this email address)

Latest

Support Transparency International

Apply Now for Transparency International School on Integrity!

Apply today for the Transparency School 2018 and spend an insightful week with anti-corruption enthusiasts from all over the world!

Blog: Making Summits Meaningful: A How to Guide for Heads of Government

Heads of Government spend a lot of time in glitzy international summits. World leaders shouldn't fly around the world just for a photo op or to announce new commitments they have no intention of keeping. Here's is a how-to guide for Heads of Government to make summits meaningful.

While the G20 drags its feet, the corrupt continue to benefit from anonymous company ownership

The corrupt don’t like paper trails, they like secrecy. What better way to hide corrupt activity than with a secret company or trust as a front? You can anonymously open bank accounts, make transfers and launder dirty money. If the company is not registered in your name, it can't always be traced back to you.

Urging leaders to act against corruption in the Americas

The hot topic at the 2018 Summit of the Americas is how governments can combat corruption at the highest levels across North and South America.

The impact of land corruption on women: insights from Africa

As part of International Women’s Day, Transparency International is launching the Women, Land and Corruption resource book. This is a collection of unique articles and research findings that describe and analyse the prevalence of land corruption in Africa – and its disproportionate effect on women – presented together with innovative responses from organisations across the continent.

Passport dealers of Europe: navigating the Golden Visa market

Coast or mountains? Real estate or business investment? Want your money back in five years? If you're rich, there are an array of options for European ‘Golden Visas’ at your fingertips, each granting EU residence or citizenship rights.

How the G20 can make state-owned enterprises champions of integrity

For the first time in its presidency of the G20, Argentina is hosting country representatives from across the globe to address the best ways of curtailing corruption and promoting integrity in state-owned enterprises (SOEs).

Europe and Central Asia: More civil engagement needed (Part II)

As follow-up to the regional analysis of Eastern Europe and Central Asia, additional examples from Albania, Kosovo and Georgia highlight the need for more progress in anti-corruption efforts in these countries and across the region.

Lutte contre la corruption en Afrique: Du bon et du moins bon

La publication de la dernière édition de l’Indice de perception de la corruption (IPC) offre un bon point de repère pour situer les efforts de lutte contre la corruption que l’Union africaine (UA) poursuivra tout au long de 2018

Social Media

Follow us on Social Media

Would you like to know more?

Sign up to stay informed about corruption news and our work around the world