UPDATE: Un chef de file du mouvement anti-corruption libéré malgré une pression continue sur la société civile Nigérienne

Issued by Transparency International Secretariat



Le chef de file du mouvement anti-corruption Wada Maman, arrêté le samedi 22 aout à Niamey au Niger, à été libéré sous caution, ainsi que les huit autres personnes arrêtés le même jour. Son arrestation et l’intimidation continue de la société civile dans le pays demeure une grande inquiétude pour Transparency International (TI). Maman est le Secrétaire Général de la section nationale de TI, l’Association Nigérienne de Lutte contre la Corruption (ANLC).

Durant une audience à Niamey, les autorités nigériennes ont inculpé Maman une fois pour « participation à une manifestation interdite » et deux fois pour « destruction d'édifice et de monument publics » et «participation à la destruction d'un véhicule appartenant à autrui». Le jour de son arrestation, Maman ne participait pas à la manifestation puisqu’il partait de chez lui pour aller à la résidence d’un collègue. Maman est représenté par un conseil juridique.

Plus d’informations seront fournies au fur et à mesure de l’avancement du dossier.

###

Transparency International (TI) s’inquiète fortement de l’arrestation au Niger de M. Wada Maman, membre du Bureau et Secrétaire général de l’Association Nigérienne de Lutte contre la Corruption (ANLC).

Son arrestation, ce samedi 22 août, a eu lieu alors que M. Maman se déplaçait dans la capitale nigérienne, Niamey. Il avait quitté son domicile pour se rendre chez un autre membre de l’ANLC et était en train de passer d’un minibus-taxi à un taxi régulier quand des membres de la Garde Républicaine lui ont demandé de les suivre. Depuis, M. Maman a été détenu sans inculpation à un camp de la police dans la ville et n’a pas eu accès à un avocat. TI réclame un processus légal, en bonne et due forme et transparent, ainsi qu’un accès immédiat à un avocat.

M. Maman est un membre fondateur de l’ANLC et est un des membres les plus actifs de la coalition Publiez Ce Que Vous Payez au Niger, connue sous le nom de ROTAB. Au vu de l’intimidation croissante des activistes de la société civile travaillant sur les questions de transparence et de bonne gouvernance, les représentants de la société civile, y compris M. Maman, avait récemment suspendu leur participation à l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractive (ITIE) au Niger, un processus pour renforcer la transparence dans la gestion des ressourcegz

En plus de son travail dans le domaine de la lutte contre la corruption, M. Maman est secrétaire général du Front Uni pour la Sauvegarde des Acquis démocratiques (FUSAD), un réseau d’ONG établis dans le but de préserver les structures démocratiques dans le contexte de la crise politique actuelle au Niger. L’ANLC est membre de ce réseau.

Dans une lettre ouverte envoyée au mois de juillet au Président du Niger Mamadou Tandja, l’ANLC, soutenue par 48 sections de TI de par le monde, a appelé le gouvernement à respecter l’Etat de droit, garantir l’indépendance du système judiciaire et protéger les institutions démocratiques, nécessaires à la transparence, la redevabilité et la bonne gouvernance.

Des manifestations ce weekend dernier contre la modification de la constitution par le Président Tandja afin de renouveler son mandat ont mené à au moins une dizaine d’arrestations, selon divers articles de presse. Maman ne faisait pas partie de ces manifestants. Le Président Tandja a aussi dissolu la cour constitutionnelle et le Parlement du Niger dans le cadre de réformes systémiques et d’un referendum pour lui accorder un troisième mandat présidentiel. Les prochaines élections parlementaires auront lieu le 20 Octobre

Déclarations additionnelles


For any press enquiries please contact

Gypsy Guillén Kaiser
T: +49 30 34 38 20 662
E: .(JavaScript must be enabled to view this email address)

Latest

Support Transparency International

Everything you need to know about the 18th International Anti-Corruption Conference (#18IACC)

The #18IACC will take place from 22-24 October in Copenhagen, Denmark under the theme Together for Development, Peace and Security: Now is the Time to Act. Get the latest info and updates here!

Risky business: Europe’s golden visa programmes

Are EU Member States accepting too much risk in their investor migration schemes?

Future Against Corruption Award 2018

TI is calling on young people across the globe to join the anti-corruption movement. People between the age of 18 and 35 are invited to submit a short video clip presenting their idea on new ways to fight corruption. Three finalists will be invited to Berlin during the International Anti-Corruption Day festivities to be awarded with the Future Against Corruption Award. Apply today!

The Azerbaijani Laundromat one year on: has justice been served?

In September last year, a massive leak of bank records from 2012 to 2014 showed that the ruling elite of Azerbaijan ran a $3 billion slush fund and an international money laundering scheme. One year on, has enough been done to hold those involved to account?

Right to information: knowledge is power

The right to information is vital for preventing corruption. When citizens can access key facts and data from governments, it is more difficult to hide abuses of power and other illegal activities - governments can be held accountable.

Paradise lost among Maldives dodgy land deals

Should tourists run for cover as a storm of corruption allegations sweeps across the Maldives?

Foreign bribery rages unchecked in over half of global trade

There are many losers and few winners when companies bribe foreign public officials to win lucrative overseas contracts. In prioritising profits over principles, governments in most major exporting countries fail to prosecute companies flouting laws criminalising foreign bribery.

Social Media

Follow us on Social Media