TI France relance la plainte visant les biens détenus en France par cinq Chefs d’Etats africains

TI France refiles complaint targeting assets held in France by five African heads of state

Issued by Transparency International France



Translations: EN


TRANSPARENCE INTERNATIONAL (France) et l'Association SHERPA indiquent qu'a été déposée mercredi 9 juillet au Parquet de PARIS, une nouvelle plainte simple visant les conditions dans lesquelles un très important patrimoine immobilier et mobilier a été acquis en France par Messieurs Denis SASSOU NGUESSO, Omar BONGO, Téodoro OBIANG, Blaise COMPAORE, Eduardo DOS SANTOS ainsi que les membres de leur entourage.

Déposée par TRANSPARENCE INTERNATIONAL (France) et des ressortissants gabonais et congolais représentés par Maître William Bourdon, cette plainte vise exactement les mêmes faits que ceux dénoncés dans une plainte déposée l'année dernière par les associations SHERPA, Survie et la Fédération des Congolais de la Diaspora. Malgré les résultats très probants d’une première enquête préliminaire, cette dernière a fait l’objet d’un classement sans suite.

Le nouveau dispositif issu de la loi du 5 mars 2007 fait obligation aux nouveaux plaignants - qui envisagent par la suite de se constituer partie civile - de déposer une nouvelle plainte simple. Ceux-ci espèrent qu’une information judiciaire sera ouverte dans les plus brefs délais. En effet, la première enquête de police avait révélé l'existence d'un patrimoine considérable. La plupart des informations réunies dans la plainte initiale avaient en outre été confirmées.

Il n'y a aucun doute sur le fait que ce patrimoine n'a pu être acquis grâce aux seuls salaires et émoluments des personnes visés. Il existe de plus pour certains d’entre eux de très sérieuses présomptions d’être ou d’avoir été les instigateurs d’importants détournements de biens publics. Il appartiendra au Juge d'instruction de déterminer dans quelles conditions ce patrimoine immobilier a été acquis et celles dans lesquelles les très nombreux comptes bancaires identifiés par les services de police ont été alimentés. Il conviendra également de tirer toutes les conséquences du concours prêté par certains intermédiaires à la réalisation des opérations litigieuses.

TRANSPARENCE INTERNATIONAL (France) considère qu’il est urgent de faire progresser les droits à réparation des victimes de la corruption. La restitution des avoirs détournés par les dirigeants indélicats est l’une des toutes premières priorités de Transparency International qui a beaucoup œuvré pour que ce principe figure dans la convention des Nations unies contre la corruption (convention dite de Mérida, 2003). Les populations les plus défavorisés sont toujours les premières victimes de ces détournements.

La restitution des avoirs détournés constitue le chapitre de la convention autour duquel existe le plus fort consensus parmi les pays signataires, tant au Sud qu’au Nord. L’Etat français, qui a, à plusieurs reprises, réitéré son soutien à ce principe, doit s’assurer que l’argent de la corruption n’est pas recyclé au travers d’investissements réalisés sur son territoire.


For any press enquiries please contact

Julien Coll
T: +33 (0)1 47 58 82 08

Latest

Support Transparency International

Apply Now for Transparency International School on Integrity!

Apply today for the Transparency School 2018 and spend an insightful week with anti-corruption enthusiasts from all over the world!

While the G20 drags its feet, the corrupt continue to benefit from anonymous company ownership

The corrupt don’t like paper trails, they like secrecy. What better way to hide corrupt activity than with a secret company or trust as a front? You can anonymously open bank accounts, make transfers and launder dirty money. If the company is not registered in your name, it can't always be traced back to you.

Urging leaders to act against corruption in the Americas

The hot topic at the 2018 Summit of the Americas is how governments can combat corruption at the highest levels across North and South America.

The impact of land corruption on women: insights from Africa

As part of International Women’s Day, Transparency International is launching the Women, Land and Corruption resource book. This is a collection of unique articles and research findings that describe and analyse the prevalence of land corruption in Africa – and its disproportionate effect on women – presented together with innovative responses from organisations across the continent.

Passport dealers of Europe: navigating the Golden Visa market

Coast or mountains? Real estate or business investment? Want your money back in five years? If you're rich, there are an array of options for European ‘Golden Visas’ at your fingertips, each granting EU residence or citizenship rights.

How the G20 can make state-owned enterprises champions of integrity

For the first time in its presidency of the G20, Argentina is hosting country representatives from across the globe to address the best ways of curtailing corruption and promoting integrity in state-owned enterprises (SOEs).

Europe and Central Asia: More civil engagement needed (Part II)

As follow-up to the regional analysis of Eastern Europe and Central Asia, additional examples from Albania, Kosovo and Georgia highlight the need for more progress in anti-corruption efforts in these countries and across the region.

Lutte contre la corruption en Afrique: Du bon et du moins bon

La publication de la dernière édition de l’Indice de perception de la corruption (IPC) offre un bon point de repère pour situer les efforts de lutte contre la corruption que l’Union africaine (UA) poursuivra tout au long de 2018

Social Media

Follow us on Social Media

Would you like to know more?

Sign up to stay informed about corruption news and our work around the world