Transparency International et l’EITI protestent contre l’arrestation du militant congolais Christian Mounzéo

Issued by Transparency International Secretariat



Des leaders de l’organisation de lutte contre la corruption Transparency International (TI) de plus de 65 pays, ont condamné aujourd’hui l’arrestation de Christian Mounzéo par les autorités congolaises. M. Mounzéo, militant congolais anti-corruption, est l’un des membres du Conseil International d’Administration de l’Initiative de Transparence des Industries d’Extraction (EITI).

L’EITI est une coalition internationale de gouvernement, d’industrie et d’organisation de société civile qui promeut la transparence des revenus de l’extraction des ressources naturelles.

Les membres de Transparency International ont approuvé une résolution aujourd’hui lors de leur assemblée annuelle dans la ville de Guatemala, exprimant ainsi haut et fort leur préoccupation à propos de l’arrestation. La résolution a été proposée par Peter Eigen, Président du Conseil Consultatif et fondateur de TI, ainsi que Président du Conseil de l’EITI.

« C’est une atteinte aux droits de l’homme et une distorsion de la justice », a affirmé M. Eigen. « La communauté internationale doit agir rapidement, résolument et à l’unisson pour assurer la libération de Christian Mounzéo. Il est un leader de la société civile, d’une remarquable intégrité, et a défendu l’idée d’un gouvernement plus responsable, d’un meilleur environnement dans l’investissement, et de plus de justice pour le peuple congolais. Ces questions sont peut-être impopulaires aux yeux du gouvernement congolais, mais elles sont cruciales pour l’avenir du pays ». À propos de la détention de M. Mounzéo à Brazzaville, M. Eigen a remarqué : « Il est très préoccupant qu’il ait été arrêté après avoir participé à la récente conférence de haut niveau de l’EITI à Oslo et à la Rencontre Annuelle du Club de Madrid ».

La présidente de TI, Mme Huguette Labelle a déclaré : «Notre mouvement soutient un effort consensuel international visant la protection de M. Mounzéo. Il est un militant de premier rang dans la lutte contre la corruption au Congo Brazzaville et il s’est déjà fait arrêté une fois cette année avec son collègue Brice Mackosso, sans aucune justification. On a appris qu’il fut interdit à Mounzéo de voir son avocat et qu’il a été accusé d’avoir diffamé le président de la République du Congo bien qu’il n’existe aucune charge formelle. Les représentants de TI du monde entier sont outragés. »


For any press enquiries please contact

Jesse Garcia
T: +502 58412433

Gypsy Guillén Kaiser
T: +502 58361297

Latest

Support Transparency International

The theme for the 18th edition of the International Anti-Corruption Conference (IACC) is announced

Building on the priorities set out in the Panama Declaration, the 18th IACC in Denmark from 22 to 24 October 2018 will move the pledge of acting together now to concrete action.

A new home for our corruption research

Transparency International is excited to announce the launch of the Knowledge Hub, a dedicated online space for our research.

Pardon me? Presidential clemency and impunity for grand corruption

Recent events in Brazil and Peru have shone a spotlight on the issue of presidential pardons in cases of grand corruption. Read more to find out the best practices that legislators can use to ensure that pardons are not abused for political purposes.

Stopping Dirty Money: the Global Effective-O-Meter

As of December 2017, global effectiveness at stopping money laundering stands at 32% effectiveness.

Corruption in the USA: The difference a year makes

A new survey by Transparency International shows that the US government has a long way to go to win back citizens’ trust.

Anti-Corruption Day 2017: Empowering citizens’ fight against corruption

The 9 December, is Anti-corruption Day. A key part of Transparency International’s work is to help people hold their governments to account. Have a look at what we've been doing around the world!

Digital Award for Transparency: Honouring digital initiatives to fight corruption

The Digital Award for Transparency awards individuals and civil society organisations who have developed digital technology tools used to fight corruption. The award aims at strengthening and promoting existing initiatives that promote good governance through three categories: Open Data, Citizen Engagement and Anti-Corruption Tools.

Social Media

Follow us on Social Media

Would you like to know more?

Sign up to stay informed about corruption news and our work around the world