Transparency International et l’EITI protestent contre l’arrestation du militant congolais Christian Mounzéo

Issued by Transparency International Secretariat



Des leaders de l’organisation de lutte contre la corruption Transparency International (TI) de plus de 65 pays, ont condamné aujourd’hui l’arrestation de Christian Mounzéo par les autorités congolaises. M. Mounzéo, militant congolais anti-corruption, est l’un des membres du Conseil International d’Administration de l’Initiative de Transparence des Industries d’Extraction (EITI).

L’EITI est une coalition internationale de gouvernement, d’industrie et d’organisation de société civile qui promeut la transparence des revenus de l’extraction des ressources naturelles.

Les membres de Transparency International ont approuvé une résolution aujourd’hui lors de leur assemblée annuelle dans la ville de Guatemala, exprimant ainsi haut et fort leur préoccupation à propos de l’arrestation. La résolution a été proposée par Peter Eigen, Président du Conseil Consultatif et fondateur de TI, ainsi que Président du Conseil de l’EITI.

« C’est une atteinte aux droits de l’homme et une distorsion de la justice », a affirmé M. Eigen. « La communauté internationale doit agir rapidement, résolument et à l’unisson pour assurer la libération de Christian Mounzéo. Il est un leader de la société civile, d’une remarquable intégrité, et a défendu l’idée d’un gouvernement plus responsable, d’un meilleur environnement dans l’investissement, et de plus de justice pour le peuple congolais. Ces questions sont peut-être impopulaires aux yeux du gouvernement congolais, mais elles sont cruciales pour l’avenir du pays ». À propos de la détention de M. Mounzéo à Brazzaville, M. Eigen a remarqué : « Il est très préoccupant qu’il ait été arrêté après avoir participé à la récente conférence de haut niveau de l’EITI à Oslo et à la Rencontre Annuelle du Club de Madrid ».

La présidente de TI, Mme Huguette Labelle a déclaré : «Notre mouvement soutient un effort consensuel international visant la protection de M. Mounzéo. Il est un militant de premier rang dans la lutte contre la corruption au Congo Brazzaville et il s’est déjà fait arrêté une fois cette année avec son collègue Brice Mackosso, sans aucune justification. On a appris qu’il fut interdit à Mounzéo de voir son avocat et qu’il a été accusé d’avoir diffamé le président de la République du Congo bien qu’il n’existe aucune charge formelle. Les représentants de TI du monde entier sont outragés. »


For any press enquiries please contact

Jesse Garcia
T: +502 58412433

Gypsy Guillén Kaiser
T: +502 58361297

Latest

Support Transparency International

Risky business: Europe’s golden visa programmes

Are EU Member States accepting too much risk in their investor migration schemes?

Future Against Corruption Award 2018

TI is calling on young people across the globe to join the anti-corruption movement. People between the age of 18 and 35 are invited to submit a short video clip presenting their idea on new ways to fight corruption. Three finalists will be invited to Berlin during the International Anti-Corruption Day festivities to be awarded with the Future Against Corruption Award. Apply today!

The Azerbaijani Laundromat one year on: has justice been served?

In September last year, a massive leak of bank records from 2012 to 2014 showed that the ruling elite of Azerbaijan ran a $3 billion slush fund and an international money laundering scheme. One year on, has enough been done to hold those involved to account?

Right to information: knowledge is power

The right to information is vital for preventing corruption. When citizens can access key facts and data from governments, it is more difficult to hide abuses of power and other illegal activities - governments can be held accountable.

Paradise lost among Maldives dodgy land deals

Should tourists run for cover as a storm of corruption allegations sweeps across the Maldives?

Foreign bribery rages unchecked in over half of global trade

There are many losers and few winners when companies bribe foreign public officials to win lucrative overseas contracts. In prioritising profits over principles, governments in most major exporting countries fail to prosecute companies flouting laws criminalising foreign bribery.

Ensuring that climate funds reach those in need

As climate change creates huge ecological and economic damage, more and more money is being given to at-risk countries to help them prevent it and adapt to its effects. But poorly governed climate finance can be diverted into private bank accounts and vanity projects, often leading to damaging effects.

Social Media

Follow us on Social Media