Hommage à Grégory Ngbwa Mintsa

C'est avec une immense tristesse que Transparency International a appris, la semaine dernière, le décès de Grégory Ngbwa Mintsa, une figure majeure de la lutte contre la corruption au Gabon, son pays, et bien au-delà. Il était le lauréat du prix d'intégrité 2010 de Transparency International.

Militant acclamé et journaliste reconnu, M. Ngbwa Mintsa a énormément risqué pour défendre les intérêts du peuple gabonais. Son courage pose les fondations de la remise en cause de l'impunité dont bénéficient certains.

En 2008, M. Ngbwa Mintsa s'était uni à Transparency International France et à Sherpa pour déposer une plainte avec constitution de partie civile à l'encontre de trois présidents, dont deux encore en exercice, soupçonnés de détournement de fonds publics à large échelle: M. Denis Sassou-Nguesso en République du Congo, M. Teodoro Obiang en Guinée équatoriale et M. Omar Bongo au Gabon. M. Ngbwa Mintsa a osé remettre en cause les conditions d'acquisition d'un important patrimoine immobilier et mobilier par l'ancien président de son pays alors qu'un tiers de la population gabonaise vit dans la pauvreté.

Le crime patrimonicide – l’appropriation de patrimoine public à des fins personnelles – doit être considéré comme un crime contre l’humanité.”

– Grégory Ngbwa Mintsa

Cette affaire majeure, dite des biens mal acquis, a conduit à la saisie de propriétés de luxe, de voitures de sport et d'un jet privé, l'enquête étant toujours en cours. Le vice-président de Guinée Equatoriale a récemment été mis en examen pour blanchiment d'argent.

En tant que contribuable gabonais, M. Ngbwa Mintsa demandait réparation pour les dommages causés, non seulement à lui-même, mais à la nation gabonaise dans son ensemble.

Le patrimoine qui aurait du servir à développer le pays et répondre aux besoins quotidiens des Gabonais a été utilisé par un groupuscule pour se maintenir au pouvoir par la corruption et le clientélisme au service de la gloire et de l’enrichissement personnel.”

– Grégory Ngbwa Mintsa
alt text
Ngbwa Mintsa recevant son prix à Bangkok.

Le mouvement Transparency International dans son ensemble, ainsi que plus de 1,500 membres de la communauté anti-corruption, ont rendu hommage à M. Ngbwa Mintsa en 2010 lors de la cérémonie de remise des prix d'intégrité, au cours de la 14e conférence internationale contre la corruption à Bangkok.

“En effet, quelle différence y a-t-il entre celui qui est poursuivi pour crime contre l’humanité pour avoir décimé un village par le feu et le sang et celui à qui l’on déroule le tapis rouge, alors qu’il s’est approprié le patrimoine qui aurait du permettre à des gens de naître, de grandir, de se nourrir, de s’éduquer, de se soigner, de travailler, d’aimer, de fonder une famille, d’élever ses enfants, de leur laisser un monde meilleur et de mourir en paix?” – Grégory Ngbwa Mintsa, lors de son discours de remise des prix de l'intégrité, au cours de la 14e conférence internationale contre la corruption à Bangkok.

En dépit des menaces, de la prison et de la suspension de sa rémunération de fonctionnaire d'Etat, M. Ngbwa Mintsa a refusé d'abandonner, continuant à dénoncer les injustices de la corruption.

Lors d'un entretien accordé en 2012, il expliquait les motivations de son action:

“J'ai fait ça pour que les citoyens cessent d’avoir peur et qu’ils apprennent que c’est par eux-mêmes qu’ils doivent cesser de placer qui que ce soit au-dessus des lois.”

Transparency International adresse ses plus sincères condoléances à la famille de M. Ngbwa Mintsa, à ses amis et à ses collègues. Il demeurera une source d'inspiration pour tout le mouvement Transparency International, ainsi que pour tous les militants anti-corruption dans le monde pour les années à venir.

Le discours de remise des prix d'intégrité prononcé par Grégory Ngbwa Mintsa en 2010 est disponible ici.

For any press enquiries please contact press@transparency.org

Latest

Support Transparency International

Asylum for Sale: Refugees say some U.N. workers demand bribes for resettlement

A 7-month investigation found reports of UN staff members exploiting refugees desperate for a safe home in a new country. By Journalists for Transparency reporter Sally Hayden.

Four ways the G20 can take the lead on anti-corruption

The globalisation of world trade and finance has been accompanied by an internationalisation of corruption. The G20 Anti-Corruption Working Group therefore has the potential to be a very important partner in the fight for a more just world.

Venezuela: Se necesitan instituciones sólidas para abordar la delincuencia organizada

La corrupción en las más altas esferas del Gobierno venezolano ha causado inestabilidad social y económica extrema y ha debilitado a las instituciones estatales que deberían proteger a la ciudadanía. Las redes de delincuencia organizada actúan con impunidad en todo el país.

Venezuela: Strong institutions needed to address organised crime

Corruption in the top echelons of the Venezuelan government has led to extreme instability and weak state institutions, and allows organised crime networks to act with impunity all across the country.

The trillion dollar question: the IMF and anti-corruption one year on

The International Monetary Fund (IMF) has made public commitments and adopted a new framework to address corruption - we check how the IMF is progressing with this one year later.

Three years after the Panama Papers: progress on horizon

The explosive Pulitzer Prize-winning global media project known as the "Panama Papers" turned three years old, and there are many reasons to celebrate.

Call for papers: the Global Asset Registry workshop – Paris, July 1-2

ICRICT, the World Inequality Lab project, Tax Justice Network, and Transparency International are co-hosting a workshop to develop the framework for a Global Asset Registry in Paris on July 1-2. The organisers wish to invite original, high-quality papers for presentation.

Troika Laundromat signals a different kind of financial crisis

The Troika Laundromat investigation shines a spotlight on a cast of new and familiar characters in the ongoing saga surrounding flows of dirty money through the world’s financial system.

Social Media

Follow us on Social Media