Documentaire en ligne : Voix d’Afrique contre la corruption

Découvrez les récits de citoyens ordinaires qui se lancent dans la lutte contre la corruption, et ceux du personnel de nos Centres d’assistance juridique et d’action citoyenne qui leur apportent un soutien, en visionnant notre nouveau documentaire en ligne, Voix d’Afrique contre la corruption.

La corruption porte de nombreux noms et revêt des formes très variées. Selon l’endroit où vous vivez, elle peut s’appeler « tchoko », « gombo » ou « mouiller la barbe ». Qu’il s’agisse de payer un pot de vin pour obtenir des soins à l’hôpital ou de votre enseignant qui vend au plus offrant des notes de passage à un examen, la corruption affecte tout le monde. Dans les hautes sphères du pouvoir, elle conduit les gouvernements à verser des salaires à des travailleurs fictifs ou les dirigeants à s’enrichir illégalement à partir de fonds destinés à aider la population.

Comme notre nouveau documentaire en ligne « Voix d’Afrique contre la corruption » le montre, la corruption a aussi un visage humain. Rado, à Madagascar, a été facturé dix fois le prix habituel pour un certificat de résidence dont il avait besoin. Au Cameroun, les enfants de Laurent se sont vus refuser des bulletins scolaires à cause d’un directeur d’école qui exigeait le paiement de frais pour leur obtention. Aminou, au Niger, a été contraint de payer ses impôts à deux reprises du fait d’un racket organisé par des policiers corrompus.

Riposter

Découvrez comment Transparency International - Initiative Madagascar (TI-IM) a permis à Rado d’exposer la corruption au sein de l’administration locale et d’aboutir à une condamnation judiciaire. Voyez par vous-même comment Laurent a dénoncé haut et fort la situation avec le soutien de Transparency International Cameroun, aidant au passage tous les parents de son école. Rencontrez Aminou et l’Association Nigérienne de Lutte Contre la Corruption et découvrez comment ils ripostent et mettent un terme au racket de la police locale.  

Les populations du Cameroun, de Madagascar et du Niger sont souvent confrontées à la corruption et, par conséquent, la confiance dans les institutions et les pouvoirs publics y est très faible. Il n’est donc pas surprenant si, dans ces trois pays et dans d’autres à travers le continent, les Centres d’assistance juridique et d’action citoyenne (CAJAC) de Transparency International sont très populaires auprès des citoyens. Depuis 2010, ces derniers ont la possibilité de signaler toute corruption auprès de ces centres et de donner suite à leurs plaintes en recourant aux voies juridiques disponibles, avec l’aide des sections de Transparency International. Ensemble, l’Association Nigérienne de Lutte Contre la Corruption, Transparency International Cameroun et Transparency International Initiative Madagascar ont aidé des milliers de personnes qui leur avaient demandé un soutien.

De plus amples détails sur ces récits et bien d’autres encore sont disponibles ici.

For any press enquiries please contact press@transparency.org

Latest

Support Transparency International

The theme for the 18th edition of the International Anti-Corruption Conference (IACC) is announced

Building on the priorities set out in the Panama Declaration, the 18th IACC in Denmark from 22 to 24 October 2018 will move the pledge of acting together now to concrete action.

A new home for our corruption research

Transparency International is excited to announce the launch of the Knowledge Hub, a dedicated online space for our research.

Pardon me? Presidential clemency and impunity for grand corruption

Recent events in Brazil and Peru have shone a spotlight on the issue of presidential pardons in cases of grand corruption. Read more to find out the best practices that legislators can use to ensure that pardons are not abused for political purposes.

Stopping Dirty Money: the Global Effective-O-Meter

As of December 2017, global effectiveness at stopping money laundering stands at 32% effectiveness.

Corruption in the USA: The difference a year makes

A new survey by Transparency International shows that the US government has a long way to go to win back citizens’ trust.

Anti-Corruption Day 2017: Empowering citizens’ fight against corruption

The 9 December, is Anti-corruption Day. A key part of Transparency International’s work is to help people hold their governments to account. Have a look at what we've been doing around the world!

Digital Award for Transparency: Honouring digital initiatives to fight corruption

The Digital Award for Transparency awards individuals and civil society organisations who have developed digital technology tools used to fight corruption. The award aims at strengthening and promoting existing initiatives that promote good governance through three categories: Open Data, Citizen Engagement and Anti-Corruption Tools.

Social Media

Follow us on Social Media

Would you like to know more?

Sign up to stay informed about corruption news and our work around the world