Documentaire en ligne : Voix d’Afrique contre la corruption

Découvrez les récits de citoyens ordinaires qui se lancent dans la lutte contre la corruption, et ceux du personnel de nos Centres d’assistance juridique et d’action citoyenne qui leur apportent un soutien, en visionnant notre nouveau documentaire en ligne, Voix d’Afrique contre la corruption.

La corruption porte de nombreux noms et revêt des formes très variées. Selon l’endroit où vous vivez, elle peut s’appeler « tchoko », « gombo » ou « mouiller la barbe ». Qu’il s’agisse de payer un pot de vin pour obtenir des soins à l’hôpital ou de votre enseignant qui vend au plus offrant des notes de passage à un examen, la corruption affecte tout le monde. Dans les hautes sphères du pouvoir, elle conduit les gouvernements à verser des salaires à des travailleurs fictifs ou les dirigeants à s’enrichir illégalement à partir de fonds destinés à aider la population.

Comme notre nouveau documentaire en ligne « Voix d’Afrique contre la corruption » le montre, la corruption a aussi un visage humain. Rado, à Madagascar, a été facturé dix fois le prix habituel pour un certificat de résidence dont il avait besoin. Au Cameroun, les enfants de Laurent se sont vus refuser des bulletins scolaires à cause d’un directeur d’école qui exigeait le paiement de frais pour leur obtention. Aminou, au Niger, a été contraint de payer ses impôts à deux reprises du fait d’un racket organisé par des policiers corrompus.

Riposter

Découvrez comment Transparency International - Initiative Madagascar (TI-IM) a permis à Rado d’exposer la corruption au sein de l’administration locale et d’aboutir à une condamnation judiciaire. Voyez par vous-même comment Laurent a dénoncé haut et fort la situation avec le soutien de Transparency International Cameroun, aidant au passage tous les parents de son école. Rencontrez Aminou et l’Association Nigérienne de Lutte Contre la Corruption et découvrez comment ils ripostent et mettent un terme au racket de la police locale.  

Les populations du Cameroun, de Madagascar et du Niger sont souvent confrontées à la corruption et, par conséquent, la confiance dans les institutions et les pouvoirs publics y est très faible. Il n’est donc pas surprenant si, dans ces trois pays et dans d’autres à travers le continent, les Centres d’assistance juridique et d’action citoyenne (CAJAC) de Transparency International sont très populaires auprès des citoyens. Depuis 2010, ces derniers ont la possibilité de signaler toute corruption auprès de ces centres et de donner suite à leurs plaintes en recourant aux voies juridiques disponibles, avec l’aide des sections de Transparency International. Ensemble, l’Association Nigérienne de Lutte Contre la Corruption, Transparency International Cameroun et Transparency International Initiative Madagascar ont aidé des milliers de personnes qui leur avaient demandé un soutien.

De plus amples détails sur ces récits et bien d’autres encore sont disponibles ici.

For any press enquiries please contact press@transparency.org

Latest

Support Transparency International

Three priorities at the Open Government Partnership summit

This week, the Open Government Partnership is holding its 5th global summit in Tbilisi, Georgia. Transparency International is there in force, pushing for action in three key areas.

Civil society’s crucial role in sustainable development

Key players in the development community are meeting in New York for the main United Nations conference on sustainable development, the High-Level Political Forum (HLPF). Transparency International is there to highlight how corruption obstructs development and report on how effectively countries are tackling this issue.

Comment gagner la lutte contre la corruption en Afrique

Aujourd’hui est la Journée africaine de lutte contre la corruption – une occasion opportunité pour reconnaitre le progrès dans la lutte contre la corruption en Afrique et le travail significatif qui reste encore à accomplir.

How to win the fight against corruption in Africa

African Anti-Corruption Day is an important opportunity to recognise both the progress made in the fight against corruption in Africa and the significant work still left to do.

Increasing accountability and safeguarding billions in climate finance

In December 2015, governments from around the world came together to sign the Paris Agreement, agreeing to tackle climate change and keep global warming under two degrees centigrade. They committed to spend US$100 billion annually by 2020 to help developing countries reduce their greenhouse gas emissions and protect themselves against the potentially devastating effects of climate change.

After Gürtel, what next for Spain’s struggle with political corruption?

At the start of June, the Spanish parliament voted to oust Prime Minister Rajoy after his political party was embroiled in the biggest corruption scandal in Spain’s democratic history. At this critical juncture in Spain’s struggle with political corruption, Transparency International urges all parties to join forces against impunity and support anti-corruption efforts in public life.

Risk of impunity increases with outcome of Portuguese-Angolan corruption trial

A verdict last week by the Lisbon Court of Appeals in the trial of former Angolan vice president Manuel Vicente has disappointed hopes for a triumph of legal due process over politics and impunity. It also has worrying implications for the independence of Portugal’s judiciary.

Social Media

Follow us on Social Media